Don d'organes : il faut en parler !

Don d’organes : il faut en parler !

Les Français ne parlent pas assez du don d’organes entre eux. Ce qu’il faut savoir pour choisir de donner ou pas.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 20 juillet 2015

Auteur : Elise Bernind

« Don d’organes, il suffit de le dire. Maintenant ». Le slogan des campagnes d’information organisées chaque année autour du 22 juin s’est recentré depuis 2013 autour d’un message principal : transmettre notre position à nos proches pour qu’ils puissent informer l’équipe médicale si, à notre décès, un prélèvement est envisagé. Car contrairement à une idée répandue, posséder une carte de donneur ne suffit pas à donner son accord. Seule la consultation de la famille sera prise en compte par le personnel médical.« Quand les gens se sont positionnés de leur vivant, la discussion avec la famille se passe toujours bien, que le choix soit positif ou négatif. Ce n’est malheureusement pas le cas le plus fréquent », témoigne Sabine Roche, anesthésiste-réanimateur à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière.

Actuellement, un prélèvement possible sur trois est refusé par les proches. Le plus souvent par précaution, car ils ne savent pas si le défunt souhaitait donner ses organes. D’où l’importance d’en parler de son vivant. Car la liste d’attente des candidats à la greffe est tragiquement longue. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Des soignants de seconde classe ?

Après le Ségur de la santé, les centres de santé infirmiers s’inquiètent de la discrimination de leurs personnels. Ils sont pourtant incontournables dans le maillage des soins à domicile.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Dérives sectaires : comment sortir de l’emprise ?

Instrumentalisation de la relation à Dieu, chantage affectif, recours systématique à la culpabilisation pour garder les fidèles dans la communauté. On retrouve de nombreuses victimes de manipulations mentales à l’intérieur de divers mouvements d’églises.

Un contenu proposé par Campus protestant

Migrants : l’Etat n’assume pas ses responsabilité

En matière de logement des migrants – y compris des mineurs ou des femmes – le gouvernement ne fait pas ce qu’il dit, dénonce Sylvain Cuzent, vice-président de la Mission populaire.

Un contenu proposé par Blog pop

Couvre-feu à 18 heures, une mesure vraiment efficace ?

Pas de reconfinement pour l’instant, mais un couvre-feu avancé à 18 heures pour l’ensemble de la France qui interroge.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire