Enfoirés de réac ?

Enfoirés de réac ?

Il paraît que la dernière chanson des Enfoirés est anti-jeunes et réac ! 

Un contenu proposé par PLVmagazine

Publié le 10 mars 2015

Auteur : Vincent Miéville

Lire directement l’article sur PLVmagazine

Imaginez, ils osent dire aux jeunes : « A vous de jouer, mais faudrait vous bouger » ! Quel scandale ! Pire, elle laisse entendre que les jeunes d’aujourd’hui peuvent parfois avoir des préoccupations vénales : « Aujourd’hui j’envie tellement ta jeunesse – Quel ennui, je l’échange contre ta caisse ! »

Et la polémique a enflé dans les médias, gagnant jusqu’aux intellectuels, tel Jacques Attali déclarant : « J’ai toujours détesté les Enfoirés. Leur dernier clip est un monument de vulgarité et de haine des jeunes ». Rien que ça… A tel point que Jean-Jacques Goldman, l’auteur de la chanson, a dû s’expliquer ! Heureusement, il l’a fait avec humour dans une vidéo diffusée dans Le Petit Journal sur Canal+.

Évidemment, la chanson n’a pas une profondeur philosophique abyssale… Mais elle met en scène un choc des générations qui ne date pas d’hier, évoquant l’incompréhension entre les « vieux » et les « jeunes ». Les jeunes, désenchantés, reprochent aux vieux de leur laisser un monde sans espoir. Les vieux trouvent que les jeunes devraient plus se prendre en main. D’ailleurs, je n’ai pas l’impression que la chanson veuille prendre parti pour les vieux contre les jeunes… Mais voilà. la chanson a été déclarée réac. […]

Lire la suite sur PLVmagazine

Dans la même rubrique...

L’enjeu de cette rentrée scolaire

Comment envisager cette rentrée inédite en France et dans le monde ? Le point avec Nicolas Fouquet.

Un contenu proposé par Phare FM

« Aider plus de 400 personnes à se nourrir tous les soirs »

Bénévole à l’Armée du Salut depuis plus de 10 ans, François a vu les Soupes de nuit de l’Armée du Salut évoluer.

Un contenu proposé par Armée du Salut

Bat’ire : une entreprise d’insertion dans le domaine du bâtiment

Les objectifs de Bat'ire : La rénovation d’appartements ou d’autres locaux grâce à une main d’œuvre sur le chemin du retour à l’emploi.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Une pasteure suisse à bord du « Sea Watch 4 » raconte

La pasteure et journaliste Constanze Broelemann est à bord du navire « Sea Watch 4 ». Elle témoigne de sa situation et de celle des rescapés.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

PLVmagazine

PLVmagazine était le webzine de l’Union des Église Évangéliques Libres de France. Il proposait un regard évangélique ouvert sur la Bible, la vie chrétienne, l’actualité, la culture…

La version en ligne de PLVmagazine ayant pris fin en 2017, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram