Enseigner les religions à l’école

Enseigner les religions à l’école

À de rares exceptions près, l’enseignement du fait religieux se heurte au manque de formation et de temps, au peu d’enthousiasme des élèves et des enseignants et à une approche biaisée de la laïcité.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 26 mars 2015

Auteur : Claire Bernole

Les attentats de Charlie Hebdo – suivis par ceux de Copenhague et de Tunis – ont rappelé que le consensus du vivre ensemble était une construction permanente. En France, l’école est considérée comme l’un des principaux maîtres d’œuvre de ce chantier, notamment au travers de l’enseignement laïque du fait religieux. Ce qui pose, au-delà de la question des moyens, celles de la formation des professeurs et du contenu des enseignements.

L’Institut européen en sciences des religions (IESR) a été placé en première ligne du plan de formation des 1 000 formateurs proposé, entre autres mesures postCharlie, par la ministre de l’Éducation. Sa directrice, Isabelle Saint-Martin, part cependant d’un état des lieux lucide : « La formation initiale en ce qui concerne les faits religieux est insuffisante. Quant à la formation continue, elle est trop faible rapportée à la masse d’enseignants. Il y a un effort énorme à fournir. Or, cela demande de l’argent. » En conséquence, il est presque impossible de mesurer dans quelle proportion les enseignants du public sont formés à aborder le sujet en classe.

Le rapport Debray

Le rapport Debray sur « L’enseignement du fait religieux dans l’école laïque », publié en 2002, proposait un module systématique pour les professeurs du premier et du second degrés. Cela n’a jamais été mis en place jusqu’au bout, si bien que la formation des enseignants reste pour le moins inégale et difficile à évaluer. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

De l’humanitaire aux statistiques du coronavirus

Entretien avec Marie-Michèle, médecin épidémiologiste.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Un parcours du burn-out à la paix

Dans l'émission VIP, rencontre avec Aude Tripet, auteure d'un premier roman appelé "Tu le sens le bonheur ?".

Un contenu proposé par Radio Réveil

Les onze secrétaires d’Etat enfin nommés

Trois semaines après la nomination du gouvernement de Jean Castex, les visages des onze secrétaires d’Etat ont été dévoilés le dimanche 26 juillet.

Un contenu proposé par

Les occasions fugitives où notre appartenance sociale se construit

Ce que révèlent, en creux, les limites posées par l’épidémie de Covid-19.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast