Exemple de trois pays où la GPA est autorisée

Exemple de trois pays où la GPA est autorisée

À l’heure où le Premier ministre réaffirme son opposition à la gestation pour autrui (GPA), Réforme a choisi trois exemples de pays qui ont légalisé cette pratique.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 3 novembre 2014

Auteur : Marie Billon

Manuel Valls a répété, le 7 octobre, son opposition à la gestation pour autrui (GPA) lors d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. « La France est opposée à la GPA, parce qu’elle est opposée, au nom de ses valeurs, au nom du progrès et de l’humanisme, à toute forme de commercialisation des êtres humains et d’expérimentation en ce domaine. » Cette réaffirmation est intervenue deux jours après la mobilisation de la Manif pour tous qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes dans les rues.

Pour mieux comprendre les enjeux d’une telle décision, Réforme a choisi de présenter trois exemples de pays où la GPA est légale.

Royaume-Uni : premier pays à légaliser la GPA, en 1985

Jayne Frankland s’est intéressée à la GPA dans les années 90. À l’époque, elle ne parvenait pas à avoir d’enfant. Après l’échec de plusieurs traitements de fertilisation, le couple a été mis en contact avec une mère porteuse. De là est né Abigail en 1997. Trois ans plus tard, Jayne, à sa grande surprise, est tombée enceinte. Son utérus était guéri. Rapidement après la naissance de Sam, Jayne est tombée enceinte de Charlie, Elizabeth puis Scarlet. « C’est Abigail, quand elle avait sept ans, qui m’a donné l’idée de rendre la pareille », explique Jayne. La famille connaissait un couple infertile, alors l’enfant a demandé à sa mère : « Pourquoi tu ne les aides pas puisque ton ventre est réparé ? » […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Un pays qui se tient sage

Le documentaire de David Dufresne invite des citoyens à approfondir, interroger et confronter leurs points de vue sur l’ordre social et la légitimité de l’usage de la violence par l’État .

Un contenu proposé par Pro-Fil

Pour vivre Noël malgré la pandémie, osons innover !

Dans le sillage des restrictions imposées, les fêtes de Noël se vivront sous une forme revisitée cette année. Formule en ligne, colis déposés devant la porte, rendez- vous en tête-à-tête... Comment cultiver l’essence de Noël ?

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Confinement, déconfinement, reconfinement

Trois aumôniers nous font part de leur témoignage sur les conséquences de l’épidémie du covid 19 dans les prisons françaises.

Un contenu proposé par JAP

Armée du Salut : ouverture d’une épicerie solidaire à Belfort

Cette épicerie solidaire sera pensée pour accueillir un public mixte : à la fois des bénéficiaires de l’aide alimentaire et des « clients solidaires ».

Un contenu proposé par Armée du Salut

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire