ACTUALITÉS

Face aux troubles du monde

« Ces temps-ci, mon esprit n’est pas au repos ». Le billet de Franck Honegger.

Un contenu proposé par Réveil

Publié le 23 novembre 2021

D’abord à propos du rapport Sauvé paru en octobre. La parole se libérerait, mais l’ampleur du phénomène est apparue au grand jour. Mes prières vont d’abord à toutes les victimes, recensées ou non. C’est vers elles que vont mes pensées, avant que je ne m’interroge sur les raisons de pareils crimes. Voici des dérives profondes, voici une négation de l’être humain, en devenir dans le cas des enfants. Nous sommes tous concernés, dont les ministres du culte, par la fonction et l’autorité qu’ils exercent, par l’accompagnement des personnes, par le devoir de ne pas se rendre complices.

En deuxième lieu émergent les conséquences de l’épidémie du Covid-19 qui n’est pas terminée. Les tensions personnelles, les angoisses, l’inquiétude pour l’autre, le surcroît de travail… font maintenant apparaître des fatigues psychiques qui s’expriment au travers d’un grand épuisement et de nombreuses faiblesses. Je continue à croire que Dieu est notre refuge et notre repos.

Enfin, le procès des attentats du 13 novembre nous rappelle qu’en 2015, notre Église était en synode. À la date anniversaire, nous serons de nouveau en synode. Là aussi, mes pensées vont à toutes les victimes et le récit des rescapés est bouleversant. Personne n’est à l’abri des manifestations de haine et de violence, aveugles ou non, qui frappent nos sociétés. La non-violence est notre seule réponse.

Face à tout cela, que notre communion se renforce, que notre prière se poursuive et que notre enracinement en Christ s’affermisse.

Dans la même rubrique...

Le paradoxe contemporain des droits de l’homme : le déni du droit à la vie

Oui, il y a une contradiction énorme entre l’affirmation solennelle des droits de l’homme et leur négation tragique dans la pratique.

Un contenu proposé par Point-Théo

Présidentielle : 65% des protestants ont voté pour Emmanuel Macron

Comme lors du premier tour de l’élection présidentielle, les protestants ont placé Emmanuel Macron en tête. Les catholiques (55 %) et les musulmans (85 %) ont fait le même choix.

Un contenu proposé par Réforme

En Suisse, la foi décline de génération en génération

En Suisse, comme ailleurs en Occident, la religion décline. C’est ce que confirme une recherche lausannoise sur la foi dans ce pays. Elle évoque une tendance lourde et générationnelle.

Un contenu proposé par Réforme

La tentation de l’extrême droite

Un éditorial de Jean-Marie de Bourqueney, directeur de Réforme.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réveil

Mensuel de l’Église protestante unie de France, Réveil propose à ses lecteurs des nouvelles des Églises locales de la région Centre-Alpes-Rhône et plus largement, des réflexions sur les sujets de société.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast