François Fillon, droit dans sa foi

La victoire du candidat à la primaire de la droite et du centre a été largement réduite à sa fibre catholique. A juste titre ? Analyse.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd'hui

Publié le 5 janvier 2017

Auteur : Anne-Sylvie Sprenger

Lire directement l’article sur Christianisme Aujourd'hui

Rarement, la foi d’un candidat à l’élection présidentielle aura fait couler autant d’encre. A peine propulsé au rang de favori au soir du premier tour des primaires de la droite et du centre, le 20 novembre dernier, François Fillon est devenu, pour une large majorité de journalistes et autres commentateurs politiques, le candidat des cathos.

Les chiffres tendraient même à le prouver. Selon le sondage d’OpinionWay, opéré au lendemain du deuxième tour, la propension à voter pour François Fillon augmenterait proportionnellement avec la pratique catholique. Ainsi, alors que le vainqueur de l’élection a récolté 66% des voix au soir du 27 novembre, ce pourcentage monte jusqu’à 83% du côté des votants catholiques et pratiquants réguliers. Il n’en fallait guère plus pour réduire le gagnant à ses convictions religieuses. Le quotidien Libération avait même déjà dégainé, dès l’arrivée surprise de François Fillon au second tour, et de façon des plus épidermiques, ce cri d’épouvante en une de son édition du 24 novembre: «Au secours, Jésus revient!»

Une croyance affichée

Mais dans les faits, concrètement? François Fillon doit-il effectivement son élection au titre de candidat officiel de la droite et du centre à l’électorat catholique? Georgina Dufoix, ancienne ministre des Affaires sociales, balaie cette assomption: «Il n’y a pas autant de catholiques en France!» répond-elle sans équivoque. Et elle n’a pas tort: selon les chiffres officiels, les catholiques pratiquants réguliers ne représentent que… 5% de l’ensemble des votants! […]

Lire la suite sur Christianisme Aujourd'hui

Dans la même rubrique...

Avec la pandémie, la fin d’un monde « sans limite » ?

Quelques réflexions sur le déconfinement… Et sur monde "sans limite" ou presque au sein duquel nous avons grandi.

Un contenu proposé par Point-Théo

Extension de l’interruption médicale de grossesse

Une loi votée cet été autorise désormais les femmes à avorter jusqu’à 9 mois pour des raisons psycho-sociales. La réaction du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Le monde enchanté de la publicité

Ou quand les automates publicitaires essayent de nous faire voir la vie en rose. Résultat : un monde lisse, dépourvu de dilemmes moraux et de difficultés.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Loi sur le séparatisme : Emmanuel Macron expose les principaux points aux représentants des cultes

Un projet de loi contre le séparatisme a été présenté aux représentants des cultes. François Clavairoly en restitue les points principaux.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christianisme Aujourd’hui

Christianisme Aujourd’hui est un magazine chrétien évangélique suisse. Il propose une réflexion protestante évangélique sur l’actualité internationale.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram