François, l’Argentin

François, l’Argentin

Le théologien baptiste Nicolás Panotto, directeur du Groupe argentin d’études multidisciplinaires religion et incidence publique (Gemrip), revient sur l’élection du pape François.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 21 mars 2015

Auteur : Alice Pouyat

L’élection de Jorge Bergoglio est-elle un signe positif pour le dialogue œcuménique et interreligieux ?

Il a promis d’en faire une de ses priorités et il a déjà fait des gestes forts en ce sens. Lors de sa première messe, il a donné une place importante aux Églises d’Orient, avec la présence exceptionnelle du leader orthodoxe, le patriarche de Constantinople. Il a aussi appelé à se rapprocher de l’islam. En tant qu’archevêque de Buenos Aires, il avait déjà l’habitude de dialoguer avec les différentes forces religieuses. Il entretenait notamment d’excellentes relations avec la communauté juive. Il a même écrit un livre avec un rabbin argentin, compilation d’échanges sur différents sujets théologiques et de société.
Quelles ont été ses relations avec les protestants en Argentine ?

Ses relations étaient un peu moins suivies avec la FAIE (Fédération argentine des Églises évangéliques), qui regroupe les Églises historiques, anglicane, luthérienne, méthodiste… Il s’est montré plus proche de l’ACIERA (Alliance chrétienne des Églises évangéliques de la république Argentine), plus évangéliste et plus conservatrice. Il a notamment travaillé avec les leaders de l’ACIERA sur une loi de liberté religieuse donnant davantage de place aux différents cultes. C’est aussi avec elle qu’il a manifesté contre le mariage égalitaire, qualifié d’« œuvre du diable ». […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Renault-Nissan : restaurer après Carlos Ghosn

Renault-Nissan : restaurer après Carlos Ghosn

Du fait de l’arrestation de son ancien PDG et de l’échec de la fusion avec Fiat, le groupe Renault-Nissan doit d’ores et déjà définir de nouveaux objectifs.

Un contenu proposé par
Justice pour restaurer, punir et guérir

Justice pour restaurer, punir et guérir

L’intitulé de ce numéro de juillet 2019 se veut à dessein éloigné de tout manichéisme, et par conséquent de toute alternative binaire et réductrice.

Un contenu proposé par Foi & Vie
Guyane : des critiques en forme de pépites

Guyane : des critiques en forme de pépites

En 2015, alors ministre de l’Économie, Emmanuel Macron promettait de tout faire pour que soit exploité le fabuleux gisement aurifère de la Guyane.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !