François, un pape aimé des protestants ?

François, un pape aimé des protestants ?

L’élection du pape François, il y a tout juste un an, inaugure de grands changements au sein de l’Église de Rome. Quelques réactions de responsables protestants et anglican.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 27 mars 2015

Auteur : Nathalie Leenhardt

Dès son élection, le pape François créait la surprise. En choisissant le simple prénom de François – sans le faire suivre d’un chiffre –, il posait le premier symbole de sa volonté de renouveler l’Église catholique. Depuis, ses déclarations, ses actes, ses propositions de réforme de la curie et de la banque du Vatican témoignent d’une évolution en marche. Les représentants d’institutions œcuméniques, protestantes et anglicanes que nous avons sollicités, en les interrogeant sur trois points, s’en réjouissent.

1/ Qu’est-ce qui vous paraît important dans la gouvernance instaurée par le pape François ? Que dire de sa volonté de réformer la curie et la banque du Vatican?

Du côté anglican, le révérend Sam Wells, professeur d’éthique chrétienne au King’s College de Londres, explique : « Dans son effort pour changer et diriger l’Église, je crois que le pape a compris qu’il n’était pas un roi mais un prêtre. Il gouverne depuis le bas de la pyramide, et non de son sommet. Son style et son humilité en sont la preuve. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Jean Castex annonce le couvre-feu à 18 heures

Alors que “le virus continue de circuler activement partout en Europe”, l’exécutif a annoncé de nouvelles mesures pour maîtriser l’épidémie de coronavirus.

Un contenu proposé par Réforme

La Bible passe le test de Bechdel sur la représentation des femmes

Alors que les hommes sont omniprésents tout au long des pages de l’Écriture, des femmes de foi sont toujours présentes et influentes.

Un contenu proposé par Servir ensemble

Les députés ont adopté le projet de loi sur les principes républicains

Le projet de loi confortant les principes républicains a été adopté, mardi 16 février, en première lecture par les députés. Réaction de la Fédération protestante de France.

Un contenu proposé par Réforme

Face à la Covid, faut-il enfermer les vieux ?

Devant la détresse des plus jeunes générations, notamment des étudiants, la question de la mise à l'écart des plus fragiles se pose-t-elle ?

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire