Hôpital d’Épinal : le combat d’un surirradié

Hôpital d’Épinal : le combat d’un surirradié

Victime de surirradiation à l’hôpital d’Épinal, Jean-Claude Lercier vient de remporter aux côtés de 450 victimes une première bataille judiciaire.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 6 février 2013

Auteur : Philippe Bohlinger

Le jugement du 30 janvier est l’aboutissement d’un combat de cinq ans dans lequel Jean-Claude Lercier, vice-président de l’association des victimes de surirradiation à l’hôpital d’Épinal, s’est investi sans compter. Dans la salle du tribunal correctionnel de Paris, aux côtés d’une quarantaine de personnes, il a attendu avec anxiété l’énoncé des peines. Celles-ci ont fait l’effet d’un baume sur sa douleur morale, ses blessures physiques étant, elles, irréversibles. En effet, dix-huit mois de prison ferme pour « homicides et blessures involontaires » ont été prononcés à l’encontre des deux anciens médecins radiothérapeutes de l’hôpital et de l’ex-ingénieur radiophysicien.

Au milieu des manifestants, dans les cabinets ministériels, puis devant un tribunal, ce croyant s’est battu pour que les responsables de la surirradiation de 450 personnes soignées entre 2001 et 2006 pour un cancer de la prostate soient reconnus coupables. Parmi les vingt-quatre personnes les plus touchées, sept sont décédées des conséquences de la surirradiation. Lui-même meurtri dans sa chair, ce retraité de soixante-cinq ans a tenu à assister à l’automne dernier à l’intégralité du procès. Une épreuve physique, mais surtout émotionnelle de six semaines. « Je m’y suis rendu en espérant naïvement entendre des excuses ou des regrets, mais je suis revenu fort déçu », remarque-t-il. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Le non-dit de l’intégrisme musulman

Entretien avec Daniel Sibony, psychanalyste et philosophe, auteur du livre « Un amour radical. Croyance et identité ».

Un contenu proposé par Fréquence Protestante
L'éthique sexuelle et familiale peut-elle changer selon l'époque ?

L’éthique sexuelle et familiale peut-elle changer ?

En plein débat sur la bioéthique, le pasteur Didier Fiévet, en s’appuyant sur le « Tout est permis » de Paul, et son pendant « mais tout n’est pas utile » , nous invite à vivre dans la confiance.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Porter un gilet jaune, vert ou violet ?

La pasteure Anne-Sophie Hahn dit pourquoi elle préfère porter un gilet vert qu’un gilet jaune.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants