Jusqu′où ira la bio-impression ?

Jusqu′où ira la bio-impression ?

On connaît les imprimantes 3D capables de reproduire toutes sortes d′objets. Aujourd′hui, cette technologie voit de plus en plus son application en médecine.

Un contenu proposé par Signes des Temps

Publié le 9 juin 2017

Auteur : Jacques Sauvagnat

Lire directement l’article sur Signes des Temps

L’invention de l’imprimante 3D en 1984 a permis de reproduire des pièces de rechange qui n’étaient plus fabriquées pour des mécanismes anciens, ou des éléments manquants pour la restauration d’objets d’art dégradés. Récemment, elle a commencé à être appliquée aux humains : prothèse de mâchoire en titane en 2011, prothèse de trachée pour un nouveau-né et crâne en 2013, fragment d’orbite en 2016. La bio-impression est définie comme « l’utilisation de procédés de fabrication numérique permettant d’organiser et d’assembler en 3D les constituants des tissus biologiques dans le but de produire des greffons pour la médecine régénératrice ou des modèles physiologiques pour la recherche biomédicale ».

Déjà en 1988, Robert Klebe avait réussi au Texas à imprimer le premier assemblage en 3D, de taille très réduite, avec de la matière organique. En 2003, la bio-impression prend son essor aux États-Unis et au Japon. En France, cette technologie assistée par laser est mise au point en […]

Lire la suite sur Signes des Temps

Dans la même rubrique...

Regard sur l’altérité

Un programme court au service de l'altérité. Commençons par une définition du mot "altérité".

Un contenu proposé par Radio Grille Ouverte

Humaine, comme la justice

Alors que les faits divers les plus atroces indignent l’opinion publique, il est fondamental de rester fidèle aux exigences d’une justice républicaine.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Vaccinodrome : reconstruire du collectif

Réquisitionnée dans un vaccinodrome, Nadine Davous raconte l’«ambiance de ruche» mais aussi qu’« il se passe quelque chose d’autre ».

Un contenu proposé par Forum protestant

Handicap : les institutions au pied du mur

En France, 100 000 enfants et 200 000 adultes handicapés, souvent avec des troubles mentaux, vivent en institutions spécialisées.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Signes des Temps

Fondée par l’Église adventiste, la revue bimestrielle Signes des Temps porte un regard chrétien sur notre vie et notre époque.
La revue paraît en mars, juin, septembre et décembre. En mai 2020, il est annoncé l’arrêt de la production d’articles.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants