La danse, “une recherche de consensus par le corps”

La danse, “une recherche de consensus par le corps”

À l'occasion des bals du 14 juillet, entretien avec Christophe Apprill, sociologue et anthropologue, spécialiste de la danse.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 10 juillet 2014

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Christophe Apprill est chercheur au centre Norbert Elias de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Marseille.

Vous dites que la danse est « un divertissement qui permet de donner du sens à la vie ». Pourquoi ?

La danse permet de se sentir vivant avec d’autres. Dans la sociabilité des danses de bals, on peut se sentir exister aux yeux de l’autre sans parler, en musique, en se mouvant ensemble. Bouger ensemble, ce n’est pas rien ! De plus, ce n’est pas militant : ce sont des milieux très peu politisés. Il n’y a pas de pollution en termes d’engagement politique ou syndical. Ce n’est pas un espace de dissensus par le discours mais une recherche de consensus par le corps. On n’est pas dans les soucis du quotidien : comment gagner sa vie, comment vivre ensemble, etc.

N’est-ce pas une drogue ?

Oui, il y a un côté très addictif. Surtout dans les moments de changements de vie et de turbulences : divorce, maladie, rétablissement, changement professionnel. Cette addiction peut même provoquer des reconversions professionnelles. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Qu'est ce que le handicap ?

Qu’est ce que le handicap ?

Le handicap est une altération se traduit la plupart du temps par des difficultés de déplacement, d’expression ou de compréhension. Mais ce qui crée la situation de handicap, c’est surtout la différence avec la majorité.

Un contenu proposé par
Démocratie : restaurer la confiance en nos élus

Démocratie : restaurer la confiance en nos élus

Cessons de parler de doléances et retrouvons confiance en nos élus explique le sociologue Jean-Paul Willaime.

Un contenu proposé par
Ne pas avoir d'enfant pour sauver la planète ?

Ne pas avoir d’enfant pour sauver la planète ?

Pour certains, limiter drastiquement la natalité serait une solution efficace pour lutter contre le réchauffement climatique. Une vision pessimiste, voire même dangereuse. L'éditorial de la rédaction.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants