La Rochelle, protestante et passionnée

La Rochelle, protestante et passionnée

À l'heure des métropoles conquérantes, La Rochelle conserve une dimension raisonnable. 

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 30 mars 2015

Auteur : Frédérick Casadesus

Quand la spécialisation triomphe, elle offre encore mille visages : fraternelle, culturelle, touristique, industrielle et protestante.

Une ville conservatrice ?

Ville réputée conservatrice, La Rochelle est passée à gauche en 1971. Cette année là, le maire gaulliste André Salardaine avait choisi de ne pas se représenter, sous la pression d’un autre gaulliste qui briguait son poste : Philippe Dechartre. Cette division avait favorisé l’élection du conseiller général socialiste Michel Crépeau.

Comparaison n’est pas raison, mais on pourrait imaginer que cette fois l’alternance joue en faveur de la droite et que Dominique Morvant, candidate UMP proche de Dominique Bussereau et Jean-Pierre Raffarin, profite des rivalités qui oppose Anne-Laure Jaumouillié (soutenue par le maire sortant Maxime Bono) et Jean-François Fountaine. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Dérives sectaires : du danger de ne plus savoir les détecter

Durant l’été, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a été absorbée par le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR).

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

De l’humanitaire aux statistiques du coronavirus

Entretien avec Marie-Michèle, médecin épidémiologiste.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Faut-il déboulonner la future statue d’Albert Schweitzer ?

En pleine vague de déboulonnages de statues, quel sens peut prendre l’installation prochaine de celle d’Albert Schweitzer sur le bord d’une fontaine de la Place Saint-Thomas, à Strasbourg ?

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Les enseignants, soutiers de la société

Dans son dernier ouvrage "Pandémie 2020. Éthique, société, politique" Emmanuel Hirsch définit l’éthique comme l’intelligence de l’argumentation. La violence, l’assassinat d’un enseignant, se situent au degré zéro de l’argumentation. On ne discute pas des idées, on tape.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram