La Suisse peut porter une vraie politique humanitaire

La crise des migrants, la stature d'Angela Merkel, les attentats de Paris... Le point de vue de l'ancien président du Gouvernement Guy-Olivier Segond.

Un contenu proposé par La Vie Protestante

Publié le 22 décembre 2015

Auteur : Chantal Savioz

Lire directement l’article sur La Vie Protestante

« J’étais un enfant qui détestait obéir. Un jour, lorsque j’étais en vacances en Bretagne, mon grand-père m’a rétorqué : « Si tu ne veux pas obéir, il faut être chef! ». « Mon grand-père était pasteur. Il avait une tête à la Clémenceau et une voix forte, qui pouvait remplir le Victoria Hall. Des années plus tard, lorsque mon père s’est inquiété de mon avenir, j’ai immédiatement répondu : « Je veux être chef ! »

Limpide ! Guy-Olivier Segond entre alors chez les scouts. Très vite, il sera GOS. A 19 ans, il prend les commandes de la patrouille du Goupil et conduit une centaine de jeunes durant 1 mois à vélo sur les routes de France. A 20 ans, il préside la paroisse de Malagnou et participe à la construction du centre paroissial. Cinq ans plus tard, il est élu président de l’Eglise nationale protestante. Parallèlement, le jeune juriste formé aux études classiques, s’attelle à la politique. Sa famille, son éducation, tout l’aurait porté vers le libéralisme, mais non ! GOS choisit le parti radical… Durant ses mandats successifs à la Ville et au Canton, il va s’employer à transformer son parti, à le rendre plus urbain, plus intellectuel et moderne, dans la tradition de James Fazy et de Georges Favon. Chef du Département de l’action sociale et de la santé durant 12 ans, il est réélu sur des scores quasi staliniens et devient l’homme politique le plus populaire de Genève. […]

Lire la suite sur La Vie Protestante

Dans la même rubrique...

S’organiser pour ne pas perdre son toit

Le témoignage de Pierre-Olivier Dolino, équipier-pasteur à la Fraternité de la Belle de mai, à Marseille.

Un contenu proposé par Présence

La culture chrétienne des Français recule, même chez les pratiquants

L’enquête révèle en filigrane le maintien d’un intérêt pour la prière ou encore la quête de sens spirituel.

Un contenu proposé par

Sylvie Staub : « Puissé-je tout accueillir comme un cadeau »

Condamnée par les médecins, l’infirmière est devenue méditante de la pleine conscience. Récit d’une guérison inattendue.

Un contenu proposé par Réformés

Dérives sectaires : du danger de ne plus savoir les détecter

Durant l’été, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a été absorbée par le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR).

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

La Vie Protestante

La Vie Protestante était un journal de spiritualité édité par l’Église protestante de Genève. Fort de 70 ans d’expérience, le mensuel abordait les thèmes qui font débat et qui interrogent l’homme. Dans un monde en mutation profonde, La Vie Protestante traitait la question du sens et portait un regard éthique et humaniste sur les enjeux de notre société et sur les grandes valeurs spirituelles.

Suite à l’interruption de parution du journal en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram