La vie après la mort, se relever d’un deuil

La vie après la mort, se relever d’un deuil

Une fois ou l’autre, chacun est frappé par la disparition d’un proche. Votre Eglise vous accompagne pour prendre congé dans la présence de Dieu. Des groupes viennent à votre aide.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 30 octobre 2013

Auteur : Vincent Volet

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

Préparer, célébrer et accompagner dans la vie, tel est le chemin en trois étapes qu’offre l’Eglise lors d’un décès. L’évocation du défunt par le pasteur est au cœur du service funèbre. «Il ne s’agit pas de dresser une couronne de laurier, ni de faire un procès, mais bien de rendre aux proches le défunt avec leurs mots».

Jacques-Etienne Deppierraz, pasteur à Perroy, se fait le porte-voix des proches. Dans cette cérémonie personnelle et personnalisée, le pasteur guide et accompagne dans un esprit d’ouverture. Le choix des textes bibliques et les prières s’y allient. «J’aime transmettre un message de Pâques, passage en hébreu. L’espérance pour le défunt et surtout pour ceux qui restent.» La place est faite pour l’intervention des vivants. Une prise de parole, un geste symbolique, un dessin d’enfant ponctuent l’adieu. La séparation s’entoure de chants et de musiques, mais aussi de silence. Il permet à l’assemblée de se remémorer et laisser partir à sa manière le défunt. […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

« Un retour dans un temps plus immobile »

« Un retour dans un temps plus immobile »

Chez les sœurs diaconesses, on offre le temps de se « re-poser en Dieu ». Un article extrait du dossier "Vivre à toute vitesse, une fatalité ?"

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Comment parler des autres religions à ses enfants ?

Comment parler des autres religions à ses enfants ?

Quand on est un parent chrétien, parler des autres religions à ses enfants requiert un peu de préparation. Comment s’y prendre ?

Un contenu proposé par Signes des Temps

Arrêtons de galvauder le mot “amour” !

Il serait temps pour les chrétiens d’arrêter d’utiliser le mot “amour” à tort et à travers et de voir ce que Jésus entend par là.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !