« Laissez Vincent Lambert partir en paix ! »

« Laissez Vincent Lambert partir en paix ! »

La Cour européenne des droits de l’homme a rendu sa décision et confirme la légalité de l’arrêt des soins. Retour sur une affaire qui s’étale sur plusieurs années.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 11 juin 2015

Auteur : Antoine Nouis

En septembre 2008, Vincent Lambert est victime d’un accident de la route. Son état est dit pauci-relationnel, dans la mesure où son cerveau est dévasté, il est paralysé et n’a plus de relations avec l’extérieur. En 2011, son état est qualifié de conscience minimale, et en 2014 d’état végétatif.

En 2012, les soignants qui s’occupent de Vincent Lambert perçoivent chez lui des signes d’opposition aux soins et à la toilette. La question de l’obstination déraisonnable commence à se poser.En 2013, l’équipe médicale qui soigne Vincent Lambert, animée par le docteur Kariger, décide, après avoir consulté l’épouse du patient et en application de la loi Leonetti, d’interrompre sa nutrition et de réduire son hydratation.

Les parents de Vincent Lambert saisissent alors le juge des référés qui ordonne en mai 2013 le rétablissement de l’alimentation artificielle au motif que l’ensemble de la famille n’a pas été consulté. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Les 10 contenus de juin qu’il ne fallait pas rater

Retour sur l'actualité du mois écoulé avec les médias protestants. Un mois de juin marqué par la poursuite du déconfinement.

Un contenu proposé par Regards protestants

Bas les masques !

Découvrez l'édito du numéro de juin 2020 de Croire et Vivre consacré à la prière.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Le monde d’après

"Pendant longtemps, j’ai cru que le monde d’après ne serait pas très différent de celui d’avant et puis des petits signes me font penser le contraire." L'analyse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Les « anciens dieux » et le « monde d’après »

À l’heure où se pose la question du monde que nous voulons construire, ne faut-il pas apprendre à se dépouiller de certains héritages pour avancer ? Une réflexion du pasteur Axel Imhof.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !