L’ambivalence du protestantisme en matière d’écologie

L’ambivalence du protestantisme en matière d’écologie

Retour sur les relations compliquées du christianisme avec la nature.

Un contenu proposé par La Vie Protestante

Publié le 22 octobre 2015

Auteur : Otto Schäfer

Lire directement l’article sur La Vie Protestante

Une analyse d’Otto Schäfer, chargé des questions théologiques et éthiques pour la Fédération des églises protestantes de Suisse (FEPS).

« Le christianisme est à la fois responsable de la dévastation de la nature à l’Ouest et à l’Est, et porteur de la seule force qui puisse y mettre fin, à la fois poison et contrepoison. La découverte et la protection de la nature sont nées dans des pays protestants. » Bernard Charbonneau (1919-1996), l’un des pionniers de l’écologisme français, était convaincu, en matière de relation à la nature, de la profonde ambivalence du christianisme en général et du protestantisme en particulier. Le mot ambivalence est moins négatif qu’il n’y paraît à première vue; il implique un côté écophobe, certes, mais un côté écophile tout aussi vigoureux. La foi chrétienne comprend donc un potentiel précieux de relation respectueuse, protectrice, fructueuse avec ce que nous appelons le monde naturel. Et Charbonneau de préciser : « Ce n’est pas par hasard que Rousseau est fils de la Rome calviniste.

Amour de la terre

Il y a dans le protestantisme, même urbain, de nombreux témoignages d’un profond amour de la terre. Terre au sens multiple de ce mot. Le sol d’abord dont l’exploitation est soumise, chez Jean Calvin, à de nombreuses règles d’usage responsable et « durable », dirions-nous aujourd’hui, règles inspirées de la Bible: « Vous n’êtes chez moi que des émigrés et des hôtes », dit Dieu (Lévitique 25,23). […]

Lire la suite sur La Vie Protestante

Dans la même rubrique...

Protestants et francs-maçons, entre affinités et divergences

Historiquement, structurellement, moralement, la franc-maçonnerie se présente comme un pur produit de l'histoire protestante. Qu'en est-il aujourd'hui ?

Un contenu proposé par Campus protestant

La jeunesse sacrifiée ?

Des voix s’élèvent pour dénoncer le lourd tribut payé par la jeunesse pour préserver la santé des personnes âgées lors du confinement. Les jeunes se montrent pourtant en grande majorité solidaires et comprennent ces mesures.

Un contenu proposé par

Qui sont les anti-masques ?

La Fondation Jean Jaurès, affichant une sensibilité progressiste, vient de publier la première étude sérieuse en France sur ce sujet.

Un contenu proposé par

Trop bien ! C’est trop ?

Hyperparentalité, déséquilibre familial, mères épuisées, burn-out maternel, perte de contrôle, injonctions sociétales paradoxales ... Mais qu'est-ce qui perturbe autant les parents d'aujourd'hui ? Lara Cocheteux, psychologue nous en dit plus !

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

La Vie Protestante

La Vie Protestante était un journal de spiritualité édité par l’Église protestante de Genève. Fort de 70 ans d’expérience, le mensuel abordait les thèmes qui font débat et qui interrogent l’homme. Dans un monde en mutation profonde, La Vie Protestante traitait la question du sens et portait un regard éthique et humaniste sur les enjeux de notre société et sur les grandes valeurs spirituelles.

Suite à l’interruption de parution du journal en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses