Le grand malaise des adolescents en France

Le grand malaise des adolescents en France

Près de la moitié des ados français en état de « souffrance psychologique », selon l'Unicef.

Un contenu proposé par En route

Publié le 25 mars 2015

Auteur : Sébastien Schopperlé

Lire directement l’article sur En route

Pour la deuxième année consécutive, l’UNICEF a mené partout en France une vaste étude auprès des 6-18 ans, qui a fait l’objet d’un rapport remis au gouvernement le 23 septembre dernier. 11 232 enfants dont 62 % de 12 à 18 ans ont ainsi pu évoquer leur quotidien à l’aide d’un questionnaire. D’une ampleur inquiétante selon elle, l’Unicef a conclu que plus d’un tiers des 12-18 ans sont en souffrance psychologique. Sur la base de cette analyse, Sébastien Schopperlé nous interpelle en tant que croyants et église.

Le rapport de l’UNICEF

17 % des enfants consultés disent se trouver en « situation de privation matérielle ». Ce n’est pas le fait de manquer des plus beaux habits de grandes marques ou de posséder le smartphone dernier cri qui est réellement l’origine de ces troubles mais plutôt la conséquence qui en découlerait ; c’est-à-dire la difficulté d’intégration dans toutes les sphères de la vie sociale.

Dévalorisation et tensions

Dans les relations familiales, 23 % des 15 ans et plus disent ne pas se sentir valorisés par leur père, ou leur mère pour 11 % des 15 ans et plus. Autour de 40 % vivraient même des relations tendues avec leurs parents, l’accroissement des familles monoparentales et recomposées n’aidant en rien à diminuer ces risques de tensions.

Tentation du désespoir

81 % des jeunes ont avoué qu’il leur arrivait d’être tristes, 52 % de n’avoir plus goût à rien. 32 % reconnaissent avoir pensé au suicide et 12 % ont tenté de mettre fin à leurs jours. Les ados utilisateurs fréquents (près de 90 %) des réseaux sociaux peuvent vivre dans une angoisse relationnelle permanente due aux éventuels manques de “popularité”, mais aussi à l’exposition de la critique et le harcèlement notamment du côté des filles. […]

Lire la suite sur En route

Dans la même rubrique...

Attentat de Conflans : le temps des grands simplismes

Olivier Abel, philosophe et Rachid Benzine, islamologue dialoguent sur la place des religions et de l’Islam en France. Et s’inquiètent d’un choc des représentations et des incultures religieuses.

Un contenu proposé par Campus protestant

La culture du flux et le déni

Le manque de masques de protection en France au début de la pandémie reflète l’échec d’une culture du flux, qui a évincé la culture du stock. L’expérience invite à réinvestir l’espace, le temps, le corps, la vulnérabilité, au lieu de les dénier.

Un contenu proposé par Forum protestant

Vague d’indignation et de soutien après l’attaque terroriste

Dimanche 18 octobre, la France s’est rassemblée par milliers pour rendre hommage au professeur d’histoire Samuel Paty sauvagement assassiné vendredi 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

De l’humanitaire aux statistiques du coronavirus

Entretien avec Marie-Michèle, médecin épidémiologiste.

Un contenu proposé par Croire et vivre

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

En route

En route est le journal francophone de l’Église Évangélique Méthodiste de France (UEEEMF).

Suite à l’interruption de la mise à jour du site en décembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram