Le lien entre les Français et leur région

Le lien entre les Français et leur région

La région est un territoire à géométrie variable pour le pasteur Jean-Christophe Muller.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 7 décembre 2015

Auteur : Jean-Christophe Muller

Appelé à s’exprimer pour des élections régionales, voilà notre pays en train de redécouvrir sa ferveur patriotique. « Les enfants de la Patrie » refaçonnent ce qu’on pouvait penser périmé ou disparu. Après l’émotion, il faudra des éléments tangibles pour nourrir cet élan et l’inscrire dans une dynamique.

Nous touchons à une dimension devenue bien obscure, pleine de troubles et de remises en cause. Et il faudra bien se demander comment la dimension régionale vient trouver sa place là-dedans.

Plusieurs grandes transformations ont surgi au sortir de la Seconde Guerre mondiale dont les effets ont pris corps dans les années 80, ainsi la construction européenne et la décentralisation. Je n’oublierai pas les mutations dues à la mondialisation et celles du passage d’une société à dominante rurale à une société à dominante urbaine.

Le grand récit de la patrie avait été composé pour une France rurale, dont le paradoxe était que, pour réussir, il fallait passer par Paris. Brassens, né à Sète, raillait « les imbéciles heureux qui sont nés quelque part » et le côté étriqué qui émanait d’eux. Critique d’une façon rabougrie de se référer à la petite patrie faisant peu de part à la reconnaissance que se doivent les humains au nom de leurs projets et non de leur origine.

Développement déséquilibré

À la suite de la parution de Paris et le désert français (J.-F. Gravier, 1947), émergea une politique de « métropoles d’équilibre », autour desquelles furent peu ou prou constituées une partie des régions. On voit bien que le développement des territoires reste déséquilibré et que, si certaines régions ont une identité forte, d’autres se cherchent encore une raison d’être, hormis l’application des compétences de gestion que la loi confère.

Notre histoire nationale est ancienne, et la décentralisation arc-boutée sur le processus de la construction européenne n’était pas chose naturelle comme allant de soi. Pourtant, on a fait comme si, et on n’a pas prêté l’attention qui eut convenu à ce grand écart. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Avec la pandémie, la fin d’un monde « sans limite » ?

Quelques réflexions sur le déconfinement… Et sur monde "sans limite" ou presque au sein duquel nous avons grandi.

Un contenu proposé par Point-Théo

La tenue républicaine et les hormones des garçons

Ma femme, ex-proviseure de lycée, profite exceptionnellement de mon blog pour réagir à la polémique suscitée par les propos du ministre de l’Education nationale sur la tenue des jeunes filles.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

La contrainte et la solidarité

Au lendemain de l’intervention présidentielle, Nicolas Roussellier, maître de conférences à Sciences Po, analyse les propos d’Emmanuel Macron.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Visage masqué, visage nu !

Sylvain Cuzent, membre de la Mission populaire, s’interroge sur le risque de stigmatisation des personnes ne portant pas le masque.

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast