nouvelle mesure

Le passe sanitaire obligatoire au travail pour 1,8 million de salariés

Les salariés dépourvus du passe sanitaire pourront prendre des congés, télétravailler, être affectés à un poste ne nécessitant pas de passe ou être suspendus sans solde.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 1 septembre 2021

Auteur : Rédaction Réforme

Le passe sanitaire a franchi lundi un nouveau cap: imposé au public depuis cet été, il est désormais obligatoire au travail pour 1,8 million de salariés dans les restaurants, cinémas, musées ou encore les trains grandes lignes.

Jusqu’au 15 novembre, les employeurs devront vérifier la validité des pass de leur personnel en contact avec le public. Des salariés qui se montraient lundi compréhensifs, fatalistes ou franchement réticents.

Devant une pharmacie du 6e arrondissement de Lyon,  de nombreux salariés non vaccinés se font tester. C’est “contraignant de venir tous les trois jours mais sinon je ne peux pas aller travailler”, témoigne Noé Rohnat, 22 ans, prestataire dans une conciergerie.

Le passe est validé par un schéma vaccinal complet, un test négatif datant de moins de 72 heures ou une […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Élections 2022 : les convictions évangéliques

Le CNEF considère le vote comme le devoir citoyen supérieur du chrétien. À ce titre, il encourage les chrétiens évangéliques à prendre leur part au scrutin lors des élections présidentielles de 2022.

Un contenu proposé par CNEF – Infos

Procès des attentats du 13-Novembre : le parcours de Salah Abdeslam le soir du massacre

Lundi 4 avril, la Cour d’assises spéciale est revenue sur la fuite de Salah Abdeslam le soir des attentats et son retour en Belgique.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

La tentation de l’extrême droite

Un éditorial de Jean-Marie de Bourqueney, directeur de Réforme.

Un contenu proposé par Réforme

Alimentation : le danger des résidus de pesticides sur notre santé

L’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir estime, dans une étude, que la moitié des denrées végétales non bio sont polluées par un résidu de pesticide qui pourrait nuire à la santé.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast