Le plaisir des bains

Le plaisir des bains

L'une des activités préférées des Français en vacances. Depuis quand se baigne-t-on ? Pourquoi certains ont-ils peur de l’eau ?

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 17 juillet 2013

Auteur : Laure Salamon

Des Quatre Cents coups (Truffaut) à De l’autre côté (Fatih Akin), en passant par La Planète des singes (Schaffner) ou Mort à Venise (Visconti), une multitude de films se termine au bord de la mer, sur la plage.

« Il y a deux façons de regarder le littoral, explique Jean-Didier Urbain, anthropologue et professeur à l’université Paris-Descartes. Soit c’est un commencement, d’où je pars vers un ailleurs, soit c’est la fin, le finistère là où finit la terre, et après c’est le néant. Ces deux imaginaires cohabitent et selon l’époque l’un ou l’autre prend le pas. » La plage n’a pas toujours été un lieu de villégiature plébiscité par le plus grand nombre. Les toutes premières baignades remontent au XVIIIe siècle, uniquement réservées à la bonne société. « Les aristocrates venaient jusqu’à l’eau en roulotte pour ne pas montrer leur nudité. Ils se baignaient avec raffinement, toujours avec un moniteur et un costume sophistiqué », détaille Jean Corneloup, sociologue des sports de nature au laboratoire Pacte de Grenoble et maître de conférences à l’université de Clermont-Ferrand.

L’hiver sur la Côte d’Azur

À partir du XVIIIe et au début du XIXe siècle, la médecine confère à l’eau un caractère thérapeutique. L’eau froide est vertueuse, elle soigne. Ce nouvel usage vient d’Angleterre et notamment de Brighton. En France, les bourgeois se rendent l’hiver sur la Côte d’Azur pour une cure d’air et l’été en Normandie pour une cure thermale, à Dieppe ou Deauville. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Prier pour les migrants

Prier pour les migrants

Le 23 juin 2019 aura lieu la Journée d’intercession en mémoire des migrants morts aux frontières de l’Union européenne.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos
Où va la droite française ?

Où va la droite française ?

Démission de Laurent Wauquiez, départ de Valérie Pécresse, déclaration de 72 maires LR appelant à soutenir Emmanuel Macron... Le politologue Philippe Braud décrypte les difficultés de la droite républicaine.

Un contenu proposé par
Affaire Vincent Lambert : il n’y aura pas de renvoi

Affaire Vincent Lambert : il n’y aura pas de renvoi

La Cour de cassation a cassé sans renvoi le jugement de la Cour d’appel de Paris qui avait permis de relancer les soins donnés à Vincent Lambert.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants