L’enfant unique, privilégié ou non ?

Tout a été dit sur le malheur des enfants uniques  ! Une psychologue clinicienne évoque les privilèges et les défis des enfants qui n’ont pas de frères et sœurs.

Un contenu proposé par Family

Publié le 3 février 2016

Auteur : Claire Bernole

Lire directement l’article sur Family

«J’accapare l’attention, je détourne les conversations pour raconter ma vie et je passe pour quelqu’un de solitaire». Ces clichés, qui font de l’enfant unique un être égoïste, égocentrique, capricieux, tyrannique et immature relèvent davantage de la croyance populaire que des vérités statistiques. En fait, «tout va dépendre de l’environnement familial dans lequel l’enfant évolue, des valeurs éducatives véhiculées et transmises», explique Anne Jeger, psychologue clinicienne.

Souvent autonome et débrouillard

Son développement sera conditionné par de nombreux facteurs autres que la composition familiale : son caractère, la structure de sa personnalité, ses ressources, la relation à ses parents et à ses pairs.
Son éducation ainsi que les attentes parentales joueront également un grand rôle, comme pour tous les enfants. «Si les parents axent leur approche sur l’ouverture, le partage, la réciprocité et l’échange, l’enfant unique saura développer de bonnes compétences sociales», affirme Anne Jeger. Et d’ajouter qu’en général, «il est plutôt autonome et débrouillard - s’il y est encouragé - car il a appris à ne pas compter sur ses frères et sœurs». […]

Lire la suite sur Family

Dans la même rubrique...

Les vacances, symbole de réussite sociale ?

Les voyages ont bien des vertus, mais le tourisme est devenu une industrie de masse aux forts impacts sociaux et environnementaux.

Un contenu proposé par Réformés

L’importance des actes

Une personne peut-elle se dire courageuse si elle ne l’a jamais été en actes ? L’éditorial de la rédaction.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Un parcours du burn-out à la paix

Dans l'émission VIP, rencontre avec Aude Tripet, auteure d'un premier roman appelé "Tu le sens le bonheur ?".

Un contenu proposé par Radio Réveil

7 femmes qui veulent faire bouger l’Église catholique

Elles sont sept réunies dans le collectif « Toutes Apôtres ! ». Elles ont décidé de suivre l’exemple d’Anne Soupa, qui s’est proposée, le 25 mai dernier, pour succéder au cardinal Barbarin à l’archevêché de Lyon.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Family

Trimestriel, Family est le magazine des couples et des parents (et des grands-parents). Une moitié de magazine pour nourrir sa vie de couple, l’autre pour construire une famille. Avec des témoignages, des avis d’experts, des idées pratiques et un dossier thématique par édition.

NB : depuis la refonte du site Family à l’été 2020, les articles sont désormais accessibles uniquement aux abonnés.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram