Les chrétiens doivent continuer d’œuvrer pour la création

Quel bilan peut-on tirer de la COP21 ? Une bonne préparation et une bonne gestion des travaux ont permis certaines avancées. Quant aux Églises, elles se sont fortement engagées.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 24 janvier 2016

Auteur : Jean-Philippe Barde

On a raison de se féliciter des résultats de la COP21 qui a débouché sur l’objectif ambitieux d’un plafond de réchauffement à + 2 °C (et si possible + 1,5 °C) et un accord universel assez bien équilibré, même s’il comporte de notables lacunes et incertitudes. En particulier, les engagements actuels des pays nous situent sur une trajectoire de réchauffement de + 3 à + 3,6 degrés à l’horizon 2030, bien en deçà des objectifs affichés. Le premier bilan des engagements « post COP21 » n’étant fixé que pour 2025, les risques de dérapage sont sérieux. Mais au-delà des questions que pose la mise en œuvre de l’accord de Paris, quelques réflexions complémentaires s’imposent.

Urgence d’une ratification rapide

À l’instar du Protocole de Kyoto (1997), pour entrer en vigueur, le nouveau traité de Paris devra être ratifié par un minimum de 55 pays représentant 55 % des émissions mondiales. Ce n’est qu’en 2005, soit huit ans plus tard, que le Protocole de Kyoto était effectivement entré en vigueur. Souhaitons que les délais soient beaucoup plus courts, mais la ratification par certains pays (on pense notamment aux États-Unis) ne sera pas facile.

Adapter les mécanismes institutionnels

À juste titre, on a souligné le rôle essentiel de l’équipe préparatoire française : un long cheminement de deux années et un travail considérable, diplomatique et technique. Il faudra pleinement exploiter ce retour d’expérience. Mais il n’est pas certain, même si ce n’est pas impossible, que les prochains importants rendez-vous de la communauté internationale seront aussi bien préparés et gérés. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Pour une société du « Care »

Et si on portait un regard nouveau sur le « prendre soin » ? A l'époque où nombre d'entre nous sont vulnérables, il est temps d'envisager une autre manière de penser et d’agir.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

Un parcours du burn-out à la paix

Dans l'émission VIP, rencontre avec Aude Tripet, auteure d'un premier roman appelé "Tu le sens le bonheur ?".

Un contenu proposé par Radio Réveil

Dérives sectaires : du danger de ne plus savoir les détecter

Durant l’été, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a été absorbée par le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR).

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Pourquoi faut-il prendre soin des garçons ?

Pour aider les filles, il faut aussi prendre soin des garçons. Suite du post sur la tenue républicaine. Les explications d'une ex-proviseur de lycée.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram