« Les musulmans doivent se responsabiliser »

« Les musulmans doivent se responsabiliser »

Mohamed Ali Batbout est musulman. Éducateur spécialisé à Fribourg et aumônier de prison, il parle de sa pratique de l’islam en Suisse.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 2 novembre 2015

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

«Nous ne devons pas être embarrassés d’être musulmans, ni le revendiquer. Nous devons être fiers. Vivons notre religion sans déranger ni offusquer l’autre, mais en le respectant. »

Mohamed Ali Batbout est musulman. Ce Fribourgeois d’origine tunisienne de 42 ans est éducateur spécialisé. Il se rend aussi dans les prisons comme aumônier bénévole. Ce matin, il nous attend dans les locaux de l’Association des musulmans de Fribourg (AMF), dont il est l’ancien président.

Etre musulman aujourd’hui en Suisse, est-ce compliqué ? « Je peux pratiquer ma religion comme je le souhaite, en accord avec ma famille et la société. » Rapidement l’homme démonte une série de préjugés. « Je vis avec des personnes qui ont d’autres pratiques alimentaires que les miennes. Mais si nous partageons une relation de confiance, je peux alors partager leur nourriture qui n’est pas halal sans trahir ma religion. »

Et les cinq prières quotidiennes ? « Elles ne sont pas toujours conciliables avec notre activité professionnelle. Mais nous pouvons passer à trois prières par jour, ou les décaler. » Pour ce musulman, tout est une question d’interprétation. « L’islam est une religion qui s’adapte au contexte si c’est nécessaire. » Quant au port du foulard par les femmes, il rappelle que ce n’est pas un signe de soumission à l’homme. « C’est un choix de la femme. Il n’y a de soumission qu’à Dieu. » Les préjugés naissent de l’absence de dialogue. « Les musulmans doivent se responsabiliser. Nous n’avons pas à nous justifier de notre religion. Allons à la rencontre des gens et expliquons nos pratiques, sans jamais nous lasser. Demandons-nous ce que nous pouvons bâtir ensemble. » […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

Avorter n’est pas une plaisanterie

Avorter n’est pas une plaisanterie

L’IVG n’est ni un génocide, ni une plaisanterie. Point de vue d'AbigaÏl Bassac, rédactrice en chef adjointe d’Évangile et liberté.

Un contenu proposé par Évangile et liberté
Les évangéliques investissent YouTube

Les évangéliques investissent YouTube

YouTube étant le réseau social vidéo le plus populaire parmi la jeune génération, certains chrétiens ont décidé, caméra à la main, de se lancer dans l’arène afin d’y amener l’Évangile. Enquête.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Protestantisme : où sont les femmes ?

L’historienne Céline Borello et l’éditeur Éric Peyrard lancent un appel : il faut donner plus de place aux femmes dans le protestantisme.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !