L’habit ne fait pas le moine

L’habit ne fait pas le moine

L’apparence d’une personne. Si nous n’y prenons pas garde, nous avons vite fait de juger sur ce seul critère! 

Un contenu proposé par SpirituElles

Publié le 17 janvier 2015

Auteur : Sandrine Roulet

Lire directement l’article sur SpirituElles

Comment ne pas s’arrêter à la première impression? Entretien avec Priscille Hunziker, psychologue et conseillère en image.

Pourquoi l’apparence a-t-elle autant d’importance dans notre société ?
Cela a été le cas dans toutes les civilisations car l’habit dit beaucoup d’une personne. Il a toujours eu deux fonctions: la fonction d’identification (l’habit blanc de l’infirmier, le costume du facteur, etc.) ou la fonction d’appartenance (je peux montrer par mon style à quelle religion, à quel cercle de la société ou à quel groupe j’appartiens). Les jeunes se placent souvent dans cette approche. Mais si l’apparence nous frappe, c’est parce que la vue est notre sens le plus immédiat. On voit avant d’entendre, de sentir ou de goûter. Raison pour laquelle on aime aussi les belles voitures, les belles maisons, etc.

Notre apparence: quel(s) message(s) peut-elle véhiculer ?
Par notre apparence, nous pouvons choisir ce que nous communiquons à notre sujet. L’habit fait partie de la communication non verbale. Par lui, nous reconnaissons l’aisance financière d’une personne, si elle est écologiste ou bien rebelle et désespérée. Par leur façon de s’habiller, certaines personnes chercheront à transmettre ce qu’elles sont. […]

Lire la suite sur SpirituElles

Dans la même rubrique...

Le langage pour favoriser le dialogue et non la violence

Le langage pour favoriser le dialogue et non la violence

Le langage devient de plus en plus le lieu de la loi du plus fort et n’échappe plus à la violence. L'analyse de l’historienne Valentine Zuber.

Un contenu proposé par
Le transhumanisme, késaco ?

Le transhumanisme, késaco ?

Une chronique scientifique proposée par les élèves de l'Ecole des Mines d'Alès.

Un contenu proposé par Radio Grille Ouverte
L’altérité face à la banalisation

L’altérité face à la banalisation

Antisémitisme, homophobie, islamophobie… Comment sortir de toutes nos peurs de l’autre et de ses différences ? Le point de vue de la pasteure Nathalie Chaumet.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

SpirituElles

SpirituElles est le magazine de la femme chrétienne. Il paraît en février, mai, août et novembre, et propose une autre approche du bien-être, en relation avec la foi. Il compte des lectrices aussi bien protestantes (réformées ou évangéliques), catholiques ou simplement curieuses de la foi ou à la recherche de Dieu.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants