« L’idée de nature » dévoyée par le politique

« L’idée de nature » dévoyée par le politique

Le discours politique est envahi par le vocabulaire emprunté à la « nature » dès lors qu’un débat de société touche à la morale et à l’éthique.

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 16 mai 2014

Auteur : Bernard Calvino

Lire directement l’article sur Forum protestant

Tribune parue le 8 mai 2014 dans « Réforme »

« Le fameux « ordre naturel des choses », à ce point immuable que tout devrait être fait pour que rien ne bouge, est utilisé à des fins politiques pour bloquer tout changement. »

Ce n’est pas nouveau, mais de plus en plus, le discours politique est envahi par le vocabulaire emprunté à la « nature » dès lors que le désir de changement du fonctionnement de notre société touche à la morale et à l’éthique. Les débats sur la théorie du genre, sur le statut de l’embryon, sur le mariage pour tous, sur la fin de vie, sur la procréation médicalement assistée et d’autres encore, qui se sont déroulés, tant dans les enceintes parlementaires qu’en dehors, ont permis ce retour vers la bonne mère nature. Alors que les problèmes évoqués sont loin de tout simplisme « naturel » en la matière.

Ainsi l’ordre naturel des choses serait à ce point immuable que tout doit être fait pour que rien ne bouge. Il y aurait un fondement « naturel » à la morale et à l’éthique de nos comportements en société. Assez d’entendre inlassablement répétés ces mots utilisés pour faire pression, pour impressionner, pour imposer un ordre qui nous serait dicté par la nature. La nature serait bonne et bienveillante et pour bien vivre il suffirait de la suivre et de la respecter. Comment peut-on à ce point être devenu sourd, muet et aveugle pour ne pas admettre que ces mots ont perdu leur sens à force d’être banalisés ? Les lois de la nature ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles sont ! Et de la recherche de la compréhension et du mode de fonctionnement de ces lois est née une nouvelle interrogation sur l’homme et sur la société, on pourrait l’appeler le progrès.

Par exemple, le couple ne pourrait s’entendre qu’homme et femme parce que c’est ainsi que fonctionne la nature ! […]

Lire la suite sur Forum protestant

Dans la même rubrique...

« La laïcité est devenue notre seule identité »

Pour le philosophe Olivier Abel, la France se complait dans les caricatures. Elles sont devenues pour nous une sorte de sacré qui ne répond pas au projet laïc d’une société plurielle.

Un contenu proposé par Campus protestant

L’impossible choix entre la « tête bien faite » et la « tête bien pleine »

On pense très souvent que l’enseignement était meilleur avant et que les jeunes n’apprennent plus assez. Pourquoi ?

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Observatoire de la laïcité : le soutien sans faille des protestants

Plusieurs voix, dont celles des instances protestantes, se sont élevées en soutien à l’Observatoire de la laïcité, sous le feu des critiques.

Un contenu proposé par

Visage masqué, visage nu !

Sylvain Cuzent, membre de la Mission populaire, s’interroge sur le risque de stigmatisation des personnes ne portant pas le masque.

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast