L’Unité du protestantisme

L’Unité du protestantisme

Les protestants jamais d'accord entre eux ? En fait, le protestantisme est infiniment plus uni qu’on le prétend.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 4 octobre 2013

Auteur : Laurent Gagnebin

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

L’Unité du protestantisme a été, une fois de plus, mise en question et cela dans une émission télévisée. Un théologien, de confession orthodoxe, déclarait qu’en ce qui concerne les protestants le dialogue œcuménique était vain puisqu’ils ne sont jamais d’accord entre eux.

En fait, le protestantisme est infiniment plus uni qu’on le prétend. Il est bon de le rappeler quand, fin octobre ou début novembre, nous fêterons la Réformation. On nous reproche nos divisions. L’union protestante, portée par des principes immuables, est certes moins visible que l’unité de l’Église romaine, mais elle n’en est pas moins très profonde.

Les grands principes du protestantisme (la grâce seule, la foi seule, l’Écriture seule), qui s’épanouissent dans la devise « à Dieu seul la gloire », ne définissent pas des doctrines, même s’ils peuvent les irradier. Ils qualifient et orientent le protestantisme de manière fondamentale. Ils correspondent à une piété, ils définissent ainsi un style et un état d’esprit, une manière de croire. Ils ne sont pas des dogmes, même s’ils peuvent marquer nos pensées théologiques. […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

L’art du discernement

Dieu vit que c’était bon… Notre monde semble bien loin de cette déclaration originelle. Nos vies quotidiennes sont bruyantes et chaotiques, nourries de trop d’informations et de trop peu de sagesse.

Un contenu proposé par Éditions Farel

Les paradoxes politiques de la laïcité (3)

Le philosophe Olivier Abel revient à notre époque, à partir de quelques citations et réflexions de Ricœur, sur la laïcité, mais aussi sur les paradoxes du politique et du théologico-politique.

Un contenu proposé par Forum protestant

Retrouver le sens du rythme des saisons, pour nous aussi ?

Et si le temps d’une saison, on faisait comme la nature, ralentir la cadence, s’autoriser la lenteur, la non-productivité, laisser la sève couler dans nos veines et écouter les pulsations de nos cœurs parfois si fatigués ?

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

Ignorer la misère de mon semblable, est-ce de l’égoïsme ?

Les réponses d'un philosophe, d'un psychologue et d'une pasteure.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire