Marianne Loupiac et le combat des femmes

Marianne Loupiac et le combat des femmes

L'ancienne secrétaire générale du mouvement protestant Jeunes femmes milite toujours au Planning familial, à 83 ans.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 6 mars 2015

Auteur : Alexandre Mendel

Attention, humour ! Les Femen ? « Je ne sais pas ce que je ferais en Russie ou en Ukraine… Je suis d’une nature assez frileuse. » Le voile ? « Si c’est pour protéger une femme, rien ne vaut un jean bien collant, c’est beaucoup plus difficile à arracher. » Marianne Loupiac, 83 ans en août prochain, a le sens de la formule. Le dernier exemplaire de Charlie Hebdo trône d’ailleurs sur la table de son salon. À ceux qui croient encore que les féministes forment une communauté de « militantes hystériques », une conversation de plusieurs heures avec cette convaincue de toujours aurait tôt fait de nettoyer les vilains clichés.

Sans jamais regarder sa montre ou son ego, la Montpelliéraine déroule sa vie de combat au Planning familial ou à Jeunes femmes, dont elle a été la secrétaire générale dans les années 1980. Plusieurs décennies au service d’une cause dont il faut sans doute chercher les racines dans son éducation.

Premier visage aperçu : celui d’une sage-femme malgache. Marianne est née sur cette île immense où son père, Raymond Delord, fut missionnaire, comme l’était, avant lui, son grand-père Siméon. Sa mère, Madeleine, issue d’une famille d’armateurs rochelais, a perdu son premier enfant en bas âge puis s’est battue pour que la fille aînée, handicapée mentale, puisse bénéficier des meilleurs soins en Europe.

Les demoiselles missionnaires

Une mère qui lui sert d’abord de préceptrice sur ce territoire encore français. « Elle a toujours veillé à ce que les jeunes filles gardent leurs coutumes tout en leur apprenant l’éducation européenne. » C’était avant de rencontrer les demoiselles missionnaires, sorte d’institutrices. L’une d’elles la marquera : « Elle avait créé une petite école pour les enfants issus de couple mixte. » […]

Photo : © Alexandre Mendel

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Cessons de prendre l’État pour Dieu

Cessons de prendre l’État pour Dieu

Et s’il était temps de cesser de tout attendre de l’État, devenu pour certains un dieu tutélaire ou une mère toute-puissante.

Un contenu proposé par
Hommage à Jacques Chirac

Hommage à Jacques Chirac

« Dans la vie politique, comme dans la vie en général, il y a des hauts et des bas. Il faut mépriser les hauts et repriser les bas », disait Jacques Chirac

Un contenu proposé par
Débat sur l'immigration : l'alerte du protestantisme !

Débat sur l’immigration : l’alerte du protestantisme !

La Fédération protestante de France adresse une alerte aux parlementaires en vue du débat qui se tiendra le 7 et le 9 octobre à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

logo

Derniers contenus du partenaire