Non, Jérôme Cahuzac n’est pas « indigne »

Non, Jérôme Cahuzac n’est pas « indigne »

« INDIGNE » titrait le journal Libération en surimpression sur une photo de Jérôme Cahuzac. Mais si un acte peut être indigne, selon l’Evangile, personne ne l’est.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 10 avril 2013

Auteur : Marc Pernot

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Je comprend la déception de ce journal, la déception de la classe politique, et des français. Mais il ne faut quand même pas dire n’importe quoi, et encore moins le projeter avec autant de force à la face de l’opinion publique. C’est à mon avis dangereusement irresponsable.

Car ce gros titre suggère que Jérôme Cahuzac serait indigne, que sa personne serait indigne. Et cela est dangereux non seulement pour la vie de cet homme, mais pour la vie de chacun. Non, personne n’est indigne. C’est ce qu’affirme l’Évangile du Christ contre toutes les autres philosophies. Une conduite peut être ignoble, criminelle. Bien des actes peuvent être indignes, mais jamais un être humain ne peut être indigne et personne, pas même un grand journal national, encore moins un grand journal national, ne devrait dire de quiconque qu’il est « INDIGNE »

Les mots ont un sens. Les mots ont une vraie puissance.

D’abord sur la vie de cet homme, Jérôme Cahuzac, et sur la vie de ceux qui l’aiment. Imaginez que ce soit votre fils, votre conjoint, votre père dont le visage serait ainsi illustré de cet immense « INDIGNE ». Imaginez que ce soit vous qui vous entendiez qualifié ainsi ! Que cherche Libération, qu’il se suicide ? Carrément la peine de mort pour les faits qui lui sont reprochés, n’est-ce pas un énorme manque de mesure ? […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

Pourquoi faut-il prendre soin des garçons ?

Pour aider les filles, il faut aussi prendre soin des garçons. Suite du post sur la tenue républicaine. Les explications d'une ex-proviseur de lycée.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Le congé paternité allongé

La durée du congé de paternité passe en France de 14 à 28 jours avec 7 jours obligatoires pour chaque jeune papa.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Le travail, difficile vecteur d’intégration ?

L'exemple suisse. "A entendre les personnes qui arrivent dans notre pays, il n’est de loin pas le seul facteur".

Un contenu proposé par Réformés

Vous avez dit « autisme » ?

D’après le site du gouvernement français, on préfère parler de Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA) car l’«autisme» est multiforme: «Chaque personne peut se situer à des degrés différents, selon la fréquence et l’intensité de ses particularités.»

Un contenu proposé par SpirituElles