Nos cadeaux ont-ils encore un sens ?

Nos cadeaux ont-ils encore un sens ?

Le pasteur Joël Dahan interroge le sens des cadeaux que l'on s'échange pour les fêtes.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 9 décembre 2014

Auteur : Joël Dahan

Jésus aussi a reçu des cadeaux ! Dans l’évangile de Matthieu, un panier garni avec de l’or, de l’encens et la myrrhe. Il serait très tendance aujourd’hui, à l’heure de l’austérité et de la recherche de produits de bien-être. On ne sait pas si l’or a été placé, l’encens conservé pour plus tard, ou la myrrhe échangée dans le circuit des cadeaux superflus ! Seul un autre cadeau sera offert à Jésus : un parfum de nard pur, très cher. Un geste qui a fait scandale.

Offrir un présent, c’est se mettre en présence de quelqu’un, c’est impliquer son être et donner une part de ses biens. Dans cette « présentation », un message est échangé et il est dit quelque chose sur la personne qui reçoit comme celle qui donne. Dans l’Ancien Testament, l’offrande pour honorer Dieu tient une place centrale. On offre aussi des cadeaux à un roi en signe d’allégeance. Ou simplement pour accueillir, honorer, retrouver un autre. Il existe aussi des cadeaux empoisonnés ou mal reçus.

L’encens, réservé aux dieux ; la myrrhe, une huile sainte ; l’or, le métal précieux des puissants ; le nard pur utilisé pour l’onction des rois sont autant de présents qui disent la royauté et la messianité de Jésus. L’échange de présents était une sorte de langage non verbal, connu de tous, avec ses codes. Nos cadeaux ont-ils encore un sens ? Les échanges sont-ils codifiés ? Ou cherchent-ils seulement à faire plaisir, combler un manque, répondre à un besoin ? […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

L’empreinte carbone du numérique

Ou les surprises d’une évaluation enfin précise. L'analyse du sociologue Frédéric de Coninck.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Est-ce une bonne manière de vaincre la pandémie ?

Jean Alexandre, pasteur retraité de l’EPUdF, ami de la Mission populaire, conteste que se préoccuper de la santé biologique signifie nier la santé relationnelle.

Un contenu proposé par Blog pop

La confiance dans l’incertitude

2020 s’achève. C’était une année particulière où tous les peuples du monde ont dû apprendre à vivre avec une même pandémie. L'éditorial de la rédaction.

Un contenu proposé par

Apprendre à savoir dire oui et non !

La notion de consentement et des limites à mettre pour protéger son corps s’apprend très tôt. Oser dire oui et non permettra à l’enfant de développer des relations saines.

Un contenu proposé par Family

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire