Où allons-nous avec nos moyens de transport ?

Où allons-nous avec nos moyens de transport ?

Du transport à dos d’âne aux moyens de transport modernes, quel chemin parcouru ! Où en sommes-nous ? Où allons-nous ?

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 6 avril 2013

Auteur : Frédéric de Coninck

Lire directement l’article sur Christ Seul

Cette photo a été prise dans une gare du RER parisien en fin de journée. Les personnes sont de dos (ce qui est recommandé lorsque l’on prend une photo en public). Il est donc difficile de savoir si elles ont l’air fatigué, pressé, énervé ou tranquille. On voit simplement qu’elles sont nombreuses, à cette heure où de nombreux Parisiens sont dans les transports en commun. Ce qui me frappe en tout premier lieu, aujourd’hui, lorsque je regarde l’image, est l’arc au-dessus des portillons automatiques qui, par ailleurs, se reflète au premier plan. L’ensemble ressemble à une sorte de bouche géante prête à avaler les voyageurs. Les lignes verticales qui parcourent cette bouche font, d’ailleurs, penser à des dents prolongées par les portillons. J’ai peut-être trop d’imagination ! Mais ne parle-t-on pas de « bouche de métro » ? Je ne suis apparemment, pas le premier à avoir pensé à cette image !

Liberté et contraintes

Les transports sont porteurs de valeurs ambiguës.D’un côté, chacun aspire à se déplacer. La liberté de circuler fait partie des libertés auxquelles chacun de nous est le plus attaché. Aller ailleurs est la promesse de découvertes enrichissantes, d’un élargissement des horizons, de rencontres nouvelles. Cela ne date pas d’aujourd’hui. Le peuple d’Israël a été un peuple de nomades avant de se sédentariser. Jésus a eu un ministère itinérant pendant la majeure partie du temps. Les Actes des apôtres réalisent le mandat que Jésus a donné à ses disciples avant de les quitter : « Vous serez mes témoins, à Jérusalem, dans toute la Judée, en Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1.8). Un tel mandat porte la marque d’élargissements successifs, de transports, de voyages, de nouvelles frontières. L’Evangile se répand au gré de la mobilité des apôtres. […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

Un cours de religion à l’école publique

Lors de la séparation entre les Églises et l’État en 1905, l’Alsace-Moselle était allemande. Aussi aujourd’hui encore, à l'école primaire, une heure hebdomadaire y est dédiée à l’enseignement religieux.

Un contenu proposé par

Antoine Rufenacht, l’homme du Havre

Antoine Rufenacht est décédé à l'âge de 81 ans. Retour sur le parcours politique de ce protestant qui fut maire du Havre jusqu'en 2010, avant de passer le flambeau à Edouard Philippe.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Le nonce apostolique répond aux femmes de « Toutes Apôtres ! »

Parmi les sept femmes candidates à des postes à responsabilité au sein de l’Eglise catholique, quatre ont été contactées par l’ambassadeur du Vatican en France.

Un contenu proposé par

La tenue républicaine et les hormones des garçons

Ma femme, ex-proviseure de lycée, profite exceptionnellement de mon blog pour réagir à la polémique suscitée par les propos du ministre de l’Education nationale sur la tenue des jeunes filles.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses