que deviennent les animaux après la mort ? Quelle est leur valeur ?

Que deviennent les animaux après la mort ? Quelle est leur valeur ?

La réponse du pasteur Marc Pernot.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 16 février 2017

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Question d’un visiteur :

Pouvez-vous me dire ce que devient un animal après sa mort ? Par exemple un chien ?

Y a-t-il dans la Bible des références à ce sujet ?

Merci et Shalom

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Merci pour cette question que bien des personnes partagent avec peine et espérance.

Ce que je dirais d’abord c’est que si Dieu voulais garder les animaux, qui serais-je pour l’en empêcher ! ? La question du salut s’enracine dans la liberté de Dieu, dans son choix personnel.

Mais à mon avis, il est assez logique de penser que Dieu sauve plus largement que l’humain.

En effet, Dieu est la source de la vie, il ne crée pas du vivant pour la mort mais pour la vie. Mais plus largement, l’Evangile affirme que l’amour qui est plus fort que la mort. La vie éternelle n’est pas une prime à la performance de la personne (Dieu n’est pas un impitoyable patron d’entreprise), la vie éternelle s’enracine dans l’amour éternel dont nous sommes aimés, individuellement par Dieu. Il me semble vraisemblable que Dieu aime l’animal. Et donc que l’animal soit sauvé.

Ensuite, dans la Bible, par exemple :

  • Il y a un psaume de la Bible, le magnifique Psaume 36 qui comprend cette louange : « Éternel ! tu sauves hommes et bêtes. »
  • Mais encore ce verset du premier récit de création où, Après avoir créé les animaux, il est dit que Dieu les bénit, qu’il leur parle et leur donne une vocation : “Dieu les bénit, en disant: Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers; et que les oiseaux multiplient sur la terre.” (Genèse 1:22)
  • Et toutes ces paraboles où l’humain est figuré par un animal, cela dit quelque choses sur l’humain mais aussi la dignité de l’animal, bien digne de servir à évoquer l’humain. […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Vous pourriez aimer aussi

Les animaux de compagnie, un peu, passionnément, à la folie…

Les animaux de compagnie, un peu, passionnément, à la folie…

En France, plus d’un foyer sur deux possède un animal de compagnie et l’on sait désormais que c’est bon pour la santé. Mais cet engouement n’empêche ni les mauvais traitements, ni les abandons, surtout l’été.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
« Ni idoles ni objets »

Les animaux de compagnie, « ni idoles ni objets »

Que révèle la place de plus en plus grande accordée à nos amis les bêtes ? L'édito de Caroline Lehmann, rédactrice en chef du Nouveau Messager, dans le numéro de juillet-août.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Un billet au poil sur nos amis les bêtes

Un billet au poil sur nos amis les bêtes

Pour le dossier spécial « animaux de compagnie » du Nouveau Messager, je suis chargée de faire ressortir la richesse de la langue française en matière d’expressions animalières. La rédaction, un travail parfois bestial…

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager