Qu’est-ce que je cherche à combler ?

Qu’est-ce que je cherche à combler ?

A force de vouloir contrôler nos réactions, nous omettons de prendre le temps de reconnaître ce qui peut en être à l’origine.

Un contenu proposé par SpirituElles

Publié le 15 mai 2014

Auteur : Natacha Horton

Lire directement l’article sur SpirituElles

«Quand le récipient de notre âme commence à se vider, nous devons le remplir avec quelque chose. Nous n’avons pas été créés pour être vides. Je crois que chacun d’entre nous est fait pour fonctionner avec un carburant précieux, sacré et puissant. L’amour».

Dans son ouvrage «God loves ugly and love makes beautiful» (Dieu aime ce qui est moche, et l’amour rend beau), l’auteur américaine Christa Black souligne notre besoin profond d’être aimé.

Comprendre la racine du comportement

Notre cœur, tel un récipient, se vide régulièrement. Les critiques, les paroles négatives, les épreuves y font des trous. Mais face à ce récipient qui fuit, nous n’avons pas toujours les bons réflexes. Et c’est relativement normal. Dans notre humanité, nous cherchons à remplir nos besoins de bien des manières, plus ou moins bonnes, plus ou moins saines, plus ou moins satisfaisantes.
«Pendant des années, je n’ai considéré ma dépendance à la nourriture que sous cet angle: une dépendance à la nourriture», raconte Christa Black qui a lutté pendant des années contre la boulimie. «Je n’ai jamais cherché à comprendre ce qui était derrière. Plus j’essayai de changer mon comportement, plus j’étais frustrée et découragée face à mon incapacité à le vaincre et à trouver un soulagement.»

Certaines trouvent du réconfort dans la nourriture, d’autres s’évadent et oublient leurs problèmes en regardant la télévision pendant des heures. Il n’y a rien de mauvais en soi dans ces choses-là, précise l’auteur. C’est lorsqu’elles servent d’échappatoire que cela devient problématique. L’obsession autour des réseaux sociaux, l’alcool, le travail, le sport, le sexe, autant de moyens d’esquiver les problèmes et de remplir notre récipient. […]

Lire la suite sur SpirituElles

Dans la même rubrique...

Migrants : l’Etat n’assume pas ses responsabilité

En matière de logement des migrants – y compris des mineurs ou des femmes – le gouvernement ne fait pas ce qu’il dit, dénonce Sylvain Cuzent, vice-président de la Mission populaire.

Un contenu proposé par Blog pop

Les paradoxes politiques de la laïcité (2)

Pour comprendre d’où nous venons, et notamment nous Français, et nous Protestants, le philosophe Olivier Abel revient sur la pensée de Pierre Bayle.

Un contenu proposé par Forum protestant

Racisme et inégalités dans l’Eglise

Le 3 novembre 2020, la Commission des Eglises auprès des migrants en Europe (CEME) organisait un séminaire virtuel sur le thème « Racisme et inégalités dans l’Eglise ».

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

Ce qu’il faut savoir du vaccin Moderna

Autorisé depuis le 8 janvier en France, le vaccin Moderna fait moins de bruit dans les médias que celui de Pfizer-BioNTech.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

SpirituElles

SpirituElles est le magazine de la femme chrétienne. Il paraît en février, mai, août et novembre, et propose une autre approche du bien-être, en relation avec la foi. Il compte des lectrices aussi bien protestantes (réformées ou évangéliques), catholiques ou simplement curieuses de la foi ou à la recherche de Dieu.

NB : depuis la refonte du site SpirituElles à l’été 2020, certains des articles relayés ici sont désormais accessibles uniquement aux abonnés.

Derniers contenus du partenaire