Regarder autrement les « fous »

Regarder autrement les « fous »

Alors que la première "marche des fous" vient de se dérouler en France, le pasteur Olivier Brès appelle à un "changement de paradigme" sur notre façon de considérer les maladies mentales.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 22 juin 2014

Auteur : Olivier Brès

Mon meilleur ami de lycée, psychiatre et psychanalyste, m’a dit un jour : « Tu as réglé tes problèmes en devenant pasteur et moi psy. » Je lui laisse la responsabilité de sa déclaration en ce qui le concerne. Pour ma part, j’ai toujours considéré qu’il fallait effectivement être un peu fou pour faire ce métier et encourager d’autres à y entrer. Je parle du métier de pasteur.

Mon autre conviction, que j’essaie de partager souvent avec les membres de nos Églises locales, c’est que nous constituons des assemblées de personnes plus ou moins atteintes de troubles mentaux. Peut-être pas tous, mais une bonne proportion. Et que c’est une qualité des Églises que d’être des lieux où peuvent s’exprimer sans jugement quelques délires étranges, quelques comportements surprenants, mais aussi où peuvent s’apaiser quelques angoisses et se dire quelques souffrances sans être condamné au silence. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

« La spiritualité fait partie de l’ADN du soin »

Entre deux vagues de pandémie, soignants et chercheurs ont couché leurs expériences et réflexions pour le livre "Soin et spiritualité en temps de pandémie".

Un contenu proposé par Réformés

A la Cité de Refuge, illuminer le quartier par ses âmes

Le projet artistique Human soul racontent, à travers des collages, les histoires des résidents de la Cité du Refuge.

Un contenu proposé par Armée du Salut

Confiner à l’air libre, une mesure efficace ?

Une troisième version du confinement est entrée en vigueur samedi 20 mars pour près d'un tiers des Français.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

L’hypothèse Xavier Bertrand

Xavier Bertrand vient d’annoncer son intention d’être candidat à l’élection présidentielle en 2022. De quoi modifier la donne, selon Pierre-Emmanuel Guigo.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire