Respecter les droits des migrants

Près de 280 migrants ont été évacués mercredi 4 mai du lycée Jean Jaurès à Paris. Une opération mal préparée pour les associations d'aide aux réfugiés.

Un contenu proposé par Armée du Salut

Publié le 10 mai 2016

Lire directement l’article sur Armée du Salut

L’évacuation mercredi 4 mai au petit matin du lycée Jean Jaurès dans le 19ème occupé par un peu moins de 300 migrants marque la limite des mesures engagées par l’Etat pour accueillir les personnes fuyant leur pays, victimes de la guerre et de l’extrême pauvreté.

Face à une présence policière massive et aux menaces de placement de certains migrants en centre de rétention, la plupart des associations et opérateurs sociaux présents sur place ont refusé de participer à une opération mal préparée, qui ne présentait pas les conditions minimales de respect des droits fondamentaux et de la dignité des personnes. Une situation consternante et d’autant plus surprenante que les acteurs de la solidarité se sont engagés depuis plusieurs mois, dans un climat de confiance avec les pouvoirs publics, à héberger et à accompagner vers l’asile les personnes en sortie de campement dans la capitale.

L’action des associations et acteurs de solidarité est guidée par des principes intangibles d’accueil humanitaire inconditionnel et d’accompagnement social, incompatibles avec le tri des personnes, les pressions policières et les menaces de mesures de reconduite à la frontière. Nous demandons au gouvernement […]

Lire la suite sur Armée du Salut

Dans la même rubrique...

Macron et le « modèle Amish »

Quand 70 élus ont appelé à un moratoire sur l’attribution des fréquences 5G, le président a ironisé sur le « modèle amish ». Mais des résistances venant de divers bords posent de bonnes questions quant au déploiement de cette technologie.

Un contenu proposé par

Le travail, difficile vecteur d’intégration ?

L'exemple suisse. "A entendre les personnes qui arrivent dans notre pays, il n’est de loin pas le seul facteur".

Un contenu proposé par Réformés

Les enseignants, soutiers de la société

Dans son dernier ouvrage "Pandémie 2020. Éthique, société, politique" Emmanuel Hirsch définit l’éthique comme l’intelligence de l’argumentation. La violence, l’assassinat d’un enseignant, se situent au degré zéro de l’argumentation. On ne discute pas des idées, on tape.

Un contenu proposé par

Les effets du théâtre sur la prison

Sanctionner et accompagner : quand les effets de la prison et ceux du théâtre, conjugués, ouvrent un chemin…

Un contenu proposé par Echanges

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Armée du Salut

Fondée en 1878 par le pasteur anglais William Booth, l’Armée du Salut est aujourd’hui une structure internationale implantée dans plus de 120 pays et qui rassemble 2,5 millions de salutistes à travers le monde. De la banque alimentaire aux centres d’Accueil d’urgence, l’Armée du Salut contribue depuis plus d’un siècle à faire progresser la dignité de l’Homme.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast