Revivre après l’épreuve

Revivre après l’épreuve

Comment des personnes confrontées à d’intenses drames personnels trouvent-elles la force de renaître après l’effondrement ?

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 11 janvier 2015

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Une danseuse bleue tient fermement une main tendue tout en s’élançant dans un cri vers l’infini entre terre, mer et ciel, les cheveux flottant au vent. Telle est l’illustration du livre-témoignage de Manon, atteinte de troubles bipolaires, qui a trouvé un équilibre improbable grâce à des thérapies artistiques alternatives. Voilà l’image de sa « résurrection ». À quarante ans, elle raconte : « Depuis 2001, j’étais atteinte de maniaco-dépression, mais je n’ai été diagnostiquée qu’en 2007. Ingénieur agronome, j’avais décidé de me reconvertir en DRH. Dans mes phases d’exaltation, je me faisais embaucher, puis des angoisses m’étreignaient et je démissionnais avant la fin de ma période d’essai. » Un scénario qui se répète tous les ans pendant sept années. Elle vit des allocations chômage, puis du RMI. Aujourd’hui, elle travaille à mi-temps à domicile, dans un environnement protégé.

« La guerre que j’ai gagnée »

Mais surtout, elle modère ses phases ascendantes et descendantes par l’art. « Le saxophone fait travailler ma respiration et agit positivement sur mes angoisses. Enseigner la danse me permet de reprendre confiance en moi et donner des spectacles est valorisant. » Manon a aussi été soutenue, d’abord par une église de maison, puis par une paroisse évangélique proche de son domicile. Aujourd’hui, elle se sent « ressuscitée des troubles bipolaires ». […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Et toi, tu t’en sors comment avec Parcoursup ?

Loin de moi l’idée de critiquer l’Éducation nationale, mais il faut avouer que la description rocambolesque de certains cas d’affectation d’élèves relève du parcours… pas « Sup », mais plutôt du combattant !

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer
Emmanuel Macron, l’affiche qui fâche

Emmanuel Macron, l’affiche qui fâche

“En Marche pour l’Europe ! Le 26 mai, je vote Renaissance“. L’affiche, qui montre Emmanuel Macron s’engageant de manière explicite en faveur de la liste de LREM, provoque des interrogations.

Un contenu proposé par
Souvenirs d’un mouvement social surgi de nulle part

Souvenirs d’un mouvement social surgi de nulle part

Jef Joussellin, membre du comité de rédaction de Présence, est allé régulièrement dans les manifestations parisiennes des Gilets jaunes.

Un contenu proposé par Présence

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants