Il ne suffit pas de s’indigner

Il ne suffit pas de s’indigner

En hommage à ce grand résistant qui vient de disparaître, voici un entretien exclusif réalisé par Antoine Bosshard en janvier 2011.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 8 mars 2011

Auteur : Stéphane Hessel

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Le succès du petit ouvrage de Stéphane Hessel, Indignez-vous (Indigène éditions), est un événement éditorial saisissant. Il s’en est vendu près d’un million d’exemplaires, et les éditeurs en ont encore tiré deux millions supplémentaires. L’ancien diplomate est depuis trois mois l’objet d’un intérêt et d’une attention qui dépassent de loin les frontières françaises. Au cœur de son propos : le retour aux valeurs fondamentales, celles de la Résistance, celles des Droits de l’Homme. Mais sur quel socle repose la pensée dont cet opuscule est la quintessence ? Sa famille, ses influences, son expérience de résistant et de déporté, ses lectures ? Y a-t-il un Hessel croyant ? C’est l’objet de cet entretien d’Antoine Bosshard avec l’ancien diplomate.

Quelle explication donnez-vous au succès incroyable de votre livre ?

Je crois qu’il tombe à point en ce moment, car il y a désaffection des gens, jeunes ou moins jeunes, à l’endroit des gouvernants, auxquels on ne fait plus guère confiance. Et quand on leur dit : « Indignez-vous ! », cela les touche à un point extrêmement sensible.

Qu’y voir : le signe d’une immense demande de justice ? Un besoin d’éthique ? Ou plus simplement la marque d’une forme de nostalgie, celle d’une France forte, mais évanouie ?

Le public, il me semble, y a répondu en nombre, à un moment où le gouvernement – et notamment le président de la République – ne répondait plus à ses attentes : sa popularité est très basse, et l’on parle beaucoup de la crise qui l’aurait empêché de réaliser ses promesses. De ce fait, le Français de base, jeune ou non, se dit : « C’est vrai, on a raison de ne pas être content, et de réfléchir à ce qui pourrait être fait pour que cela aille mieux. » S’y joint une certaine désaffection – que je regrette – à l’endroit des partis politiques.

Mes compatriotes sont donc à la recherche de quelque chose : ils voudraient sans doute s’engager, mais en quoi et sur quoi ? Quant à la réaction beaucoup plus large que suscite mon petit livre, ailleurs en Europe mais aussi dans le monde – je ne peux l’attribuer qu’à la crise de civilisation dans laquelle nous nous trouvons, disons depuis le 11 septembre 2001. Il n’y a plus guère d’idéologie. Le communisme est en berne. Quant au libéralisme, qui semblait donner satisfaction à ceux qui voulaient travailler et gagner de l’argent, il se heurte à une véritable crise. Et l’on découvre que la Terre est en danger et que l’écologie est une nécessité, non encore réalisée. Tout cela explique, je crois, qu’au-delà d’un petit succès français, normal, il y a le désir de comprendre quelles sont les vraies valeurs qui sont ainsi mises en question et quels sont les défis qu’il faudrait aborder à partir de ces valeurs fondamentales – celles de la Résistance, de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Je suis moi-même impressionné de voir que le Wall Street Journal, le Frankfurter Allgemeine Zeitung puissent s’intéresser à mon petit essai.

Cela étant dit, une fois que l’on s’est indigné, que de choses à faire ! On a besoin d’ouvrages qui nous indiquent la voie à suivre ; à cet égard, je pense justement à deux titres que je cite volontiers : La Voie, que vient de publier Edgar Morin, et Leurs crises, nos solutions de Susan George. Deux ouvrages extrêmement intéressants, quand mon essai, très court, ne dit pas grand-chose à cet égard. […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

Jeûnons ensemble pour le climat !

Jeûnons ensemble pour le climat !

A la veille de la COP24, des femmes et des hommes de tous horizons lancent un appel au jeûne à toutes celles et ceux qui se sentent concernés par les défis du changement climatique.

Un contenu proposé par

Un psychiatre réagit à l’attentat terroriste de Strasbourg

Le psychiatre protestant Guillaume Monod, qui vient de publier le livre “En prison, paroles de djihadistes”, souligne que le rapport à la violence des individus qui deviennent terroristes ne peut être changé par la seule incarcération des délinquants.

Un contenu proposé par
Prison ferme dans le procès des « 7 de Briançon »

Prison ferme dans le procès des « 7 de Briançon »

Le tribunal correctionnel de Gap a condamné les « 7 de Briançon » à des peines de prison pour leur soutien aux migrants.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants