Un chemin pour la fin de vie

Un chemin pour la fin de vie

"Nous croyons trop dans la loi, nous pourrons la changer autant que nous voudrons, les vraies questions resteront. Que serait un respect qui prescrirait à l’avance la forme qu’il doit prendre ?"

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 20 février 2014

Lire directement l’article sur Forum protestant

Par Didier Sicard et Olivier Abel. Tribune parue le 13 février 2014 dans « La Croix »

« Aucune loi ne sera assez juste pour faire de la mort donnée un moment de sérénité. Aider à mourir c’est être là, solidaire. »

Nous croyons trop dans la loi, et nous pourrons la changer autant que nous voudrons, les vraies questions resteront ailleurs. Dans un monde où la maîtrise technique nous oblige de plus en plus à tout choisir et augmente l’angoisse tragique, nous voudrions demander à la loi de nous indiquer la voie en coupant court à toute discussion. Droit à la vie ! Droit à la mort ! Que ces droits apparaissent étranges ici, et sans autre fondement que notre inquiétude existentielle ! « Naître sans défaut », « mourir dignement », quelle maîtrise dérisoire ! À la fin de son existence, d’une maladie incurable, ou lorsque le corps n’est plus qu’une physiologie réduite à elle-même, sans conscience, l’être humain ne demande rien que de la sollicitude, de l’aider à ne pas souffrir, de ne pas nous protéger abusivement de la crainte de la mort par des gestes ou des traitements déraisonnables et, en un mot, il nous demande d’être là, de cesser de fuir.

Respecter le vœu de la personne

Les principes en surplomb, les lois sont bien pauvres pour dicter les gestes de cette sollicitude. Et si les « droits » ont pour fonction de protéger les citoyens de la violence, de l’indifférence de l’autre, ils ne peuvent pas faire reculer la finitude. La médecine ne doit pas donner la mort, dit le serment d’Hippocrate. Mais la médecine a toujours donné la mort ! En suspendant les traitements et supports de la vie qu’elle a institués, ou en augmentant les doses de médicaments sédatifs. La vraie question est de respecter le vœu de la personne. […]

Lire la suite sur Forum protestant

Dans la même rubrique...

Comment se dire bonjour en cette période Covid-19 ?

Nos rituels de salut ont été bouleversés par la pandémie de Coronavirus. Alors, comment se saluer aujourd'hui ?

Un contenu proposé par Phare FM

Le caritatif au pied du mur

À Strasbourg, de nombreuses associations caritatives, portées par des bénévoles âgés, ont fermé pendant le confinement.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Tous en classe !

En ce jour de rentrée, rappelons l’attachement fondamental des protestants à l’Instruction publique en France.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Paradoxes d’épidémie, paradoxes humains ?

Véronique Mégnin, directrice de la Frat’Aire du Pays de Montbéliard, réfléchit les paradoxes de ses vacances au regard de la Bible.

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses