Un devoir de vigilance

Un devoir de vigilance

Comme les prophètes veillent sur le peuple dans la Bible, des personnes et des instances exercent aujourd'hui une vigilance dans la société. Le pasteur Michel Bertrand souligne leur travail.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 29 février 2016

Auteur : Michel Bertrand

Dans la région du sud de la France où je vis, l’une des actualités du moment ce sont les amandiers en fleurs ! Cette paisible et belle évocation pourrait sembler bien futile au regard des douloureuses réalités du monde. Et pourtant, dans une situation de crise, qui n’est pas sans résonance avec la nôtre, l’amandier a été pour le prophète Jérémie la promesse du Dieu qui veille. Mais si Dieu veille, le prophète aussi est appelé à veiller. Veiller sur le peuple, exhorter à la fidélité, alerter sur les périls de violence, prévenir des dangers qui menacent, conseiller et interpeller le roi. C’est ce que firent les prophètes qui ont donné leur nom à des livres bibliques et aussi tous les autres qui, sans laisser d’écrits, ont également assuré, auprès des puissants de leur temps, un rôle de vigilance au quotidien.

C’est en pensant à eux que je veux souligner le travail décisif de personnes et d’instances qui exercent aujourd’hui, dans notre pays, une tâche de vigilance analogue. Le danger des fanatismes religieux, le risque terroriste, les mesures de l’état d’urgence, son inscription envisagée dans la Constitution mettent, plus que d’ordinaire, leurs travaux dans la lumière des médias. Ce furent, il y a quelques semaines, les prises de position de l’Observatoire de la laïcité qui ont suscité une réaction agacée et discutable du Premier ministre. Ces derniers jours, c’est le Conseil constitutionnel qui, en réponse à une question prioritaire de constitutionnalité déposée par la Ligue des droits de l’homme, a censuré une partie de la loi sur l’état d’urgence, celle concernant les saisies informatiques lors des perquisitions. Au même moment la Commission nationale consultative des droits de l’homme a émis deux avis particulièrement critiques et alarmants sur « le suivi de l’état d’urgence » et sur « le projet de loi constitutionnelle de protection de la nation ». […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

L’autre deuxième vague : la détresse humaine et sociale

Les suites du confinement ne sont pas simples dans les quartiers populaires. Les Fraternités n’ont pas relâché leur mobilisation. Par Christian Bouzy, équipier-pasteur.

Un contenu proposé par Présence

Il y a 5 ans, le 13 novembre

Il y a cinq ans, 130 personnes ont trouvé la mort. Ne les oublions pas. Retour sur les réactions des médias protestants au lendemain des attaques terroristes du 13 novembre 2015 à Paris.

Un contenu proposé par Regards protestants

Macron et le « modèle Amish »

Quand 70 élus ont appelé à un moratoire sur l’attribution des fréquences 5G, le président a ironisé sur le « modèle amish ». Mais des résistances venant de divers bords posent de bonnes questions quant au déploiement de cette technologie.

Un contenu proposé par

« La foi est indissociable de l’accueil et de l’amour du prochain »

La réaction du groupe interreligieux Abraham, co-animé par le Foyer de la Duchère à Lyon suite à la décapitation de Samuel Paty.

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast