Un vote sur le diagnostic préimplantatoire

Un vote sur le diagnostic préimplantatoire

Les Suisses devront décider le 14 juin s’ils acceptent ou non une modification de la Constitution pour rendre possible le DPI.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd'hui

Publié le 9 juin 2015

Auteur : Jérémie Cavin

Lire directement l’article sur Christianisme Aujourd'hui

De quoi s’agit-il et quels sont les enjeux ?

«Cette modification de la Constitution mènerait vers un terrain glissant». Le conseiller national PDC Dominique de Buman résume, sur le site du comité interpartis «Non au DPI», la crainte de beaucoup: qu’un «oui» le 14 juin ouvre une boîte de Pandore qui conduira à une multiplication des aberrations législatives, à l’eugénisme et au dénigrement des personnes handicapées.
Mais reprenons depuis le début : si la modification de la Constitution est acceptée, la nouvelle Loi sur la procréation médicalement assistée (LPMA), déjà acceptée par le Parlement, entrera automatiquement en vigueur et rendra légal le diagnostic préimplantatoire (DPI). Le Parti évangélique et des membres de plusieurs partis ont déjà annoncé qu’ils lanceraient alors un référendum. Mais, avec la révision de la Constitution, un verrou aurait sauté

Pourquoi donc une telle opposition au DPI de leur part, alors que tous les pays d’Europe (hormis l’Autriche et l’Italie) l’autorisent? Le DPI est un procédé permettant d’examiner les embryons avant leur implantation dans l’utérus, lors d’une fécondation in vitro (FIV). A la base, cela permet de s’assurer que les embryons ne sont pas porteurs d’une maladie, dans le cas où les couples sont atteints d’une maladie héréditaire grave. […]

Lire la suite sur Christianisme Aujourd'hui

Dans la même rubrique...

Crise écologique : « Nous sommes à un moment moral »

André Dumas tente dans ce texte de 1974 de déceler ce que la crise écologique peut signifier pour les chrétiens.

Un contenu proposé par Forum protestant

Tous en classe !

En ce jour de rentrée, rappelons l’attachement fondamental des protestants à l’Instruction publique en France.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Le caritatif au pied du mur

À Strasbourg, de nombreuses associations caritatives, portées par des bénévoles âgés, ont fermé pendant le confinement.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Convertir nos solitudes

Si la solitude forcée provoquée par le confinement a d’abord été une solitude « de peur », elle a pu aussi être l’occasion d’une prise de conscience, selon Frédéric Rognon.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Rejoignez-nous sur Instagram