Vers l’espérance : 10+1 bonnes nouvelles à célébrer

Vers l’espérance : 10+1 bonnes nouvelles à célébrer

Des raisons d’espérer, il y en a dans nos sociétés et sur notre planète. En voici 10 choisies par la rédaction et une 11e en forme de programme...

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 18 décembre 2013

1. La loi contre le système prostitueur

« Elles, ils l’ont fait ! » C’est en ces termes que la Fondation Scelles, qui milite contre les réseaux de traite à des fins d’exploitation sexuelle, a salué le vote par l’Assemblée nationale le 4 décembre de la nouvelle loi contre le système prostitueur. Ce texte, qui doit encore être approuvée par le Sénat au printemps, fait la joie des associations abolitionnistes, qui souhaitent lutter contre le proxénétisme et pour la réinsertion des prostituées. Selon le Mouvement du Nid, « les députés(es)ont décidé une avancée historique : la France s’engage aux côtés des personnes prostituées, contre ceux qui exploitent leur vulnérabilité : proxénètes et clients ». Mesure phare : l’achat d’un acte sexuel tarifé est puni d’une amende de 1 500 euros. Cet achat devient même un délit en cas de récidive, puni de 3 750 euros d’amende.

Le délit de racolage, quant à lui, est supprimé, et le gouvernement a budgété 20 millions d’euros pour financer un parcours de sortie de l’esclavage, avec un titre de séjour à la clé pour les personnes quittant la prostitution. Ce texte a été approuvé par 268 députés contre 138 (et 79 abstentions), les votes favorables émanant de tous les partis politiques.

2. La progression du bénévolat

Selon une étude 2013 réalisée par France Bénévolat et l’Ifop, sur les 21 millions de Français de plus de 15 ans qui donnent de leur temps, 12,5 millions sont bénévoles dans une association, 4,2 millions dans une autre organisation (syndicale, politique ou religieuse), 9,7 millions dans un bénévolat direct de proximité. C’est le bénévolat direct qui augmente le plus fortement (+ 31 %). La crise n’entraîne donc pas un repli sur soi, les Français sont généreux et solidaires. Par contre, dans cet élan, ils se dirigent prioritairement vers un engagement de proximité (hors structure associative).

Nos contemporains, et notamment le 15-35 ans, cherchent en effet plus de souplesse dans leurs engagements et se tournent davantage vers un bénévolat d’action plutôt que vers un bénévolat de projet. Autre enseignement de l’enquête, le bénévolat régulier perd du terrain au profit du bénévolat ponctuel. Il revient donc aux associations de savoir ouvrir leur porte et de trouver les formes de missions adaptées à ces nouvelles modalités d’engagement. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Bat’ire : une entreprise d’insertion dans le domaine du bâtiment

Les objectifs de Bat'ire : La rénovation d’appartements ou d’autres locaux grâce à une main d’œuvre sur le chemin du retour à l’emploi.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Quelle rentrée après le confinement ?

Pour Édith Tartar-Goddet, psychosociologue, les "effets réels du confinement sur l’école seront longs à mesurer".

Un contenu proposé par Réveil

Crise écologique : « Nous sommes à un moment moral »

André Dumas tente dans ce texte de 1974 de déceler ce que la crise écologique peut signifier pour les chrétiens.

Un contenu proposé par Forum protestant

La réactivité des religions au temps du Covid

En Alsace, des initiatives interreligieuses ont témoigné de la solidarité entre communautés.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram