Des livres et vous : « On ne voyait que le bonheur »

Claudine Bugat reçoit Grégoire Delacourt pour « On ne voyait que le bonheur ».

Un contenu proposé par Service radio - FPF

Publié le 2 décembre 2014

Après le succès mondial de La liste de mes envies et de La première chose qu’on regarde, Grégoire Delacourt signe sans doute son roman le plus fort, le plus personnel, sur la violence de nos vies et aussi sur le pardon.

À force d’estimer, d’indemniser la vie des autres, un assureur va s’intéresser à la valeur de la sienne et nous emmener dans les territoires les plus intimes de notre humanité. Construit en forme de triptyque, « On ne voyait que le bonheur » se déroule dans le nord de la France, puis sur la côte ouest du Mexique. Le dernier tableau s’affranchit de la géographie et nous plonge dans le monde dangereux de l’adolescence, qui abrite pourtant les plus grandes promesses.

Éditions : JC Lattès. Collection : Littérature française.
Prix public : 19.00 €, 360 pages.

Dans la même rubrique...

#BonneLecture : « Le crime des justes »

Un ouvrage d'André Chamson paru aux éditions Grasset.

Un contenu proposé par Service radio – FPF
La culture du dialogue dans les relations inter-religieuses

La culture du dialogue dans les relations inter-religieuses

L'un des grands mérites de ce livre est de rendre audibles les innombrables débats de Vatican II.

Un contenu proposé par LibreSens
Jésus et les femmes

Jésus et les femmes

L'auteur Enzo Bianchi prête une attention nouvelle aux multiples rencontres entre le Christ et celles qui ont croisé sa route.

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Service radio – FPF

Le Service radio de la fédération protestante de France produit le Service protestant (émissions cultuelles radiodiffusées sur France Culture le dimanche à 8h30).

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants