Des livres et vous : « On ne voyait que le bonheur »

Claudine Bugat reçoit Grégoire Delacourt pour « On ne voyait que le bonheur ».

Un contenu proposé par Service radio - FPF

Publié le 2 décembre 2014

Après le succès mondial de La liste de mes envies et de La première chose qu’on regarde, Grégoire Delacourt signe sans doute son roman le plus fort, le plus personnel, sur la violence de nos vies et aussi sur le pardon.

À force d’estimer, d’indemniser la vie des autres, un assureur va s’intéresser à la valeur de la sienne et nous emmener dans les territoires les plus intimes de notre humanité. Construit en forme de triptyque, « On ne voyait que le bonheur » se déroule dans le nord de la France, puis sur la côte ouest du Mexique. Le dernier tableau s’affranchit de la géographie et nous plonge dans le monde dangereux de l’adolescence, qui abrite pourtant les plus grandes promesses.

Éditions : JC Lattès. Collection : Littérature française.
Prix public : 19.00 €, 360 pages.

Dans la même rubrique...

« Voyage vers la simplicité »

« Voyage vers la simplicité »

Voici un livre dont la forme est originale : une pièce de théâtre qui se déroule dans un train, vers une destination nommée Paco. Un voyage vers une vie plus simple débarrassée des artifices.

Un contenu proposé par

Amanda, un film lumineux

Mikhaël Hers est le cinéaste de « la vie d’après », celle où le quotidien a volé en éclat et qu'il faut par petites touches reconstruire. Avec Vincent Lacoste comme on ne l'avait encore jamais vu.

Un contenu proposé par Pro-Fil
Par-delà le silence

Par-delà le silence

L'auteur Gérard Delteil montre comment la Parole et le silence sont étroitement liés.

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Service radio – FPF

Le Service radio de la fédération protestante de France produit le Service protestant (émissions cultuelles radiodiffusées sur France Culture le dimanche à 8h30).

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants