Livre : « Je combattais avec le Fatah »

Un ancien tireur d’élite du Fatah raconte dans son livre son parcours unique, depuis son enfance proche de la famille royale en Arabie saoudite jusqu’à sa découverte de Jésus.

Un contenu proposé par Ze Mag

Auteur : Patrick Vauclair

Publié le 7 septembre 2009

Tass Saada passe les premières années de sa vie dans la bande de Gaza et dans divers pays du Moyen-Orient. A dix-sept ans, il s’enfuit de la maison et rejoint les combattants de la résistance de Yasser Arafat. Devenu tireur d’élite du Fatah, il a pour devise: «Seul un Juif mort est un bon Juif.» Il émigre en 1974 aux États-Unis. Sa rencontre avec Charlie, un homme d’affaires chrétien, va être le point de départ d’un virage spectaculaire dans sa vie. Il découvre peu à peu qu’il a été conditionné, que les américains ne sont pas “des méchants”, que les juifs et les chrétiens ne sont pas du tout tels qu’on les lui a présentés.. Sa rencontre personnelle et surnaturelle avec le Dieu de la Bible va le bouleverser en profondeur. Sa haine féroce va laisser soudain la place à de l’amour pour les juifs et les chrétiens, ses anciens ennemis. De retour dans la bande de Gaza il va rencontrer à nouveau Yasser Arafat, peu de temps avant sa mort, et lui parler de la foi qui l’habite. Tass a fondé Hope for Ishmael, une association humanitaire dans la bande de Gaza. Le livre ” Je combattais avec le Fatah “, raconte ce parcours unique, depuis son enfance proche de la famille royale en Arabie saoudite jusqu’à sa découverte de Jésus. Exceptionnel. […]

Dans la même rubrique...

Aider à l’intégration des femmes migrantes

Des nouvelles directives Eurodiaconia incitent fortement à des mesures effectives pour aider à intégrer les femmes migrantes.

Un contenu proposé par Fédération de l’Entraide Protestante
En quoi les pauvres font-ils partie de la solution à la pauvreté ?

En quoi les pauvres font-ils partie de la solution à la pauvreté ?

A côté de l'aide reçue, les personnes en situation de pauvreté peuvent également participer à l'amélioration de leurs conditions de vie. Exemples avec les partenaires du SEL et les bénéficiaires de leurs actions.

Un contenu proposé par Blog du Sel
Religions, la part du diable ?

Religions, la part du diable ?

La méfiance et la honte se rattachent aujourd’hui au mot « évangélique » depuis que les églises évangéliques du Brésil ont soutenu l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, président de la droite ultra conservatrice, raciste et homophobe.

Un contenu proposé par Présence

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ze Mag

« Sans langue de bois et dans la bonne humeur », Ze Mag reçoit des croyants d’arrière-plan très différents – et aborde franchement leur parcours et leurs convictions.

Suite à l’interruption de la mise à jour du site fin 2014, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants