“Le bon grain, l’ivraie et le politique”

L'édito vidéo du 13 novembre d'Antoine Nouis, directeur du journal Réforme, sur l'actualité de la semaine.

Un contenu proposé par Réforme

Auteur : Antoine Nouis

Publié le 14 novembre 2014

Hiver 2014. Deux cent cinquante pasteurs ont participé à un concours de prédication organisé par la Fédération des Églises protestantes de Suisse. La prédication romande qui a été primée a été prononcée par la pasteure Isabelle Ott-Baechler lors de l’installation des autorités cantonales à la collégiale de Neuchâtel. Elle porte sur la parabole du bon grain et de l’ivraie (Mt 13,24-30) qui interdit aux ouvriers d’arracher la mauvaise herbe d’un champ au risque de détruire quelques bons épis. Le tri se fera à la fin des temps. Cette parabole nous rappelle que le temps dans lequel nous nous trouvons est marqué par l’ambiguïté et que, de ce fait, la quête de purification de ce monde est d’essence totalitaire. La pasteure rappelle à juste titre que la démocratie postule que le mal ne peut être extirpé une fois pour toutes.

La prestation de François Hollande à la télévision est une illustration de cette parabole. Les commentaires n’ont pas manqué de souligner ses contradictions et ses maladresses. Le président de la République n’est pas parfait. Mais qui l’est ? Il commet des erreurs et ne manque pas d’ambiguïté mais nous ne croyons plus à l’infaillibilité présidentielle. Une des difficultés du rapport au politique est que nous attendons du président qu’il soit exemplaire dans sa vie privée et que son gouvernement soit irréprochable. Nous exigeons qu’il réduise les déficits, baisse les impôts, augmente les prestations sociales, stimule la croissance et diminue le chômage. Devant une telle attente, on ne peut être que déçu. […]

Dans la même rubrique...

Colporter des «fake news» pour discréditer Hitler

Colporter des « fake news » pour discréditer Hitler

Pendant la Seconde Guerre mondiale, de fausses informations au sujet d’Hitler ont circulé dans les médias américains.

Un contenu proposé par Réformés
Il y a un an commençait la vague #MeToo

Il y a un an commençait la vague #MeToo

Tout a commencé par l’affaire Weinstein, du nom de ce producteur de cinéma accusé par plus de 80 femmes de harcèlement sexuel.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Emmanuel Macron tenté par un nouveau Concordat ?

"Une nouvelle organisation des religions". Quel est le sens de cette petite phrase prononcée lors de l'allocution du président de la République le 16 octobre ? Le président du CNEF appelle à la vigilance.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire