Je suis protestant : Laurence Munoz, missionnaire bénévole

« Mes parents n'étaient pas du tout chrétiens, il ne croyaient pas du tout en Dieu. Mon père était alcoolique, ma mère était dépressive, c'était un passé assez difficile. »

Un contenu proposé par Meromedia

Publié le 14 mars 2015

« Mes parents n’étaient pas du tout chrétiens, il ne croyaient pas du tout en Dieu. Mon père était alcoolique, ma mère était dépressive, c’était un passé assez difficile. Mon père est parti quand j’avais 7 ans et ma mère a essayé de se suicider plusieurs fois.

C’est à ce moment-là qu’elle a rencontré quelqu’un, une voisine, qui lui a parlé de Dieu et qui lui a proposé de l’aider. Ma mère a alors commencé à lire la Bible, à se dire que la vie est le moment opportun pour faire quelque chose de sa vie. On a commencé à voir ma mère changer, elle a été voir mon père et à commencer à lui parler de sa foi qui commençait à germer. Ça a touché mon père qui s’est dit alors que ce n’était pas la même femme qu’il avait quitté quelques mois auparavant. Il a alors lui aussi réfléchi par rapport à la foi, par rapport au christianisme et est revenu à la maison en demandant à ma mère si elle ne voulait pas qu’ils recommencent en mettant Dieu au centre de leur couple. ils se sont donc remis ensemble au bout de quelques mois et se sont réconciliés. On a complètement vu l’impact de la vie avec Dieu, mon père a arrêté de boire et est revenu à la maison. Mes parents fêtent aujourd’hui leur 40 ans de mariage et sont couple pastoral dans une église.

J’ai donc vu ça quand j’étais toute petite, je ne comprenais pas tout ce qu’il se passait, mais je voyais le changement entre une vie avec Dieu et une vie sans Dieu, comment elle pouvait être transformée. Il fallait que cela devienne quelque chose de personnel pour moi et j’ai donc à mon tour commencer à parler à Dieu, à regarder ce qu’il disait dans la Bible, etc. Et c’est suite à une prière qu’il y a eu ce déclic, il m’a montré plein de façon différente de me parler, et c’est vraiment à partir de cette année-là que je me suis engagée pour Dieu en me disant que c’était vraiment ce Dieu là auquel je crois et que j’ai envie de suivre.

C’est un Dieu qui est concret, du quotidien, et cela m’a permis de casser des images qu’on a de Dieu : le fait qui nous empêche de faire ce qu’on a envie de faire, qu’il y a plein de lois, etc. Un peu tous ces côtés de la religion qu’on a l’habitude de voir, et j’ai vraiment découvert un Dieu, au contraire, qui me donnait la liberté, qui me disait d’accomplir mes rêves. un Dieu qui me permet d’éviter des galères, parce qu’il voit plus loin que moi.

Un exemple concret, c’est le choix du conjoint pour moi, ça a été clair et nette. Pendant l’adolescence, j’ai essayé par moi-même d’être avec quelqu’un, ça n’a pas mené très loin, c’étaient plutôt des déceptions. J’ai donc fais confiance à Dieu et il a mis Lucas sur ma route. Et j’ai été surprise de voir, le jour du mariage, comment Dieu me connaissait, même mieux que moi-même, parce que j’avais trouvé quelqu’un qui correspondait à ce que je voulais.

Au lieu de me sentir enfermé comme dans une prison, la prison d’une religion, je peux vraiment parler d’une relation personnelle avec Dieu. Non seulement je n’ai pas honte de parler de ma foi, mais en plus, je m’en fais un devoir de le dire parce que si je me tais quand je vois des gens dans la galère, je me sens égoïste de ne partager un énorme trésor.

Pour avoir vécu sans Dieu et avec Dieu, j’ai tellement vu la différence que j’espère que les enfants suivront Dieu. Ce serait difficile pour moi de les voir choisir une autre voie, ils seront bien sûr libres de faire leur choix comme moi, mes parents m’ont laissé faire le mien. Ce qui est le plus important pour moi, c’est qu’ils fassent la volonté de Dieu parce que je sais qu’elle est bonne… »

Cette vidéo fait partie de la série : Je suis protestant
Réalisation : JMAGE – Jeremy Frey
Production : JMAGE – Maud Lambert
Diffusion : Meromedia – Isabelle Fiévet-Rossignol

Dans la même rubrique...

Lieux de culte : des choix difficiles

Les mesures sanitaires en vigueur pour la réouverture des lieux de culte n’ont pas permis une reprise des célébrations dans tous les lieux.

Un contenu proposé par Réveil

Sous le signe de l’espérance

Découvrez l'édito du numéro de juillet-août du Nouveau Messager.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Une assemblée générale plus qu’exceptionnelle

Avec la situation inédite due à la pandémie de Covid-19, le Défap a vécu son assemblée générale samedi 13 juin dernier par écrans interposés.

Un contenu proposé par Défap

Camps d’été : les organisateurs en ordre dispersé

Après avoir attendu les décisions politiques, les organisateurs de colonies et de camps essaient désormais d'organiser un maximum de camps possibles. Certains ont renoncé et n’accueilleront pas d'enfants cet été.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Meromedia

Meromedia a assuré entre 1986 et 2016 la production de films, vidéos et applications interactives : des vidéos de catéchèse, des dessins animés sur la Bible, des portraits, des vidéos sur l’histoire du protestantisme… Un grand nombre de ces vidéos est disponible sur sa chaîne YouTube.

Les principaux contenus de Meromedia sont visibles depuis septembre 2017 sur la plateforme vidéo Campus protestant.

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !