Je suis protestant : Marianne Gueroult, pasteur

« Je suis né dans une famille où ils étaient protestants du côté de ma mère. J'ai donc été à l'église depuis toute petite, et adolescente, cela devenait un besoin pour moi de me rendre à l'église. »

Un contenu proposé par Meromedia

Publié le 27 février 2013

« Je suis né dans une famille où ils étaient protestants du côté de ma mère. J’ai donc été à l’église depuis toute petite, et adolescente, cela devenait un besoin pour moi de me rendre à l’église. C’était une autre famille pour moi. Servir Dieu était pour moi quelque chose qui devenait sûr, mais je ne savais pas encore de quelle manière. Il y avait des pasteurs qui étaient pour moi des modèles et je me suis donc dit que je ferais bien pasteur comme eux.

Cette bonté et cet amour de Dieu que j’ai reçu, j’ai envie de les transmettre. Entendre parler de Dieu, cela m’a fait du bien et j’ai donc envie d’en parler. J’ai le sentiment que Dieu a quelque chose à dire à travers moi. Je reçois sa parole d’une certaine manière et je transmets ensuite à d’autres. C’est quelque chose de très fort dans ce choix d’être pasteur.

Consacrer sa vie à Dieu d’une certaine manière, c’est-à-dire: se dire qu’on va au travail le matin, mais que ce dernier a un sens dans ma vie, avec ma foi, et Dieu n’est pas absent. Ce qui n’aurait pas été possible avec un autre travail. Je souhaitais un moment être institutrice, mais je me suis dit que si je l’étais, quelle place aura Dieu dans ma vie? Et d’un coup, je me suis dit que ce sera réduit à aller au culte le dimanche matin et ce sera sa seule place dans ma vie. Je ne veux évidemment pas ça, je veux qu’il ait beaucoup plus de place dans ma vie. Et donc en étant pasteur, je peux lui laisser beaucoup plus de place.

Savoir qu’il y a quelqu’un qui m’appelle, guide ma vie sans que cela soit moi qui décide de tout, c’est quelque chose qui finalement me met à l’aise parce que ça me permet de lâcher prise en me disant que Dieu veut quelque chose pour moi, je ne sais pas ce que c’est, mais je lui fais confiance.

Dans le choix de faire du clown, j’ai eu plusieurs personnes sur ma route qui m’ont parlé de ça. C’est une idée qui m’est venue, mais je ne savais pas vraiment d’où elle venait. Après, ça a été un désir que j’ai eu. Je pense que si je m’y épanoui et que j’arrive à garder du temps pour ça, Dieu m’appelle peut-être aussi sur ce chemin-là. J’ai fait, par exemple, beaucoup d’aumônerie des hôpitaux précédemment dans mon ministère et j’ai le sentiment que je suis appelé peut-être à devenir clown à l’hôpital. Je n’en sais rien, mais je me dit que si c’est quelque chose que Dieu veut, il me mènera alors vers ça.

Un moment qui m’a particulièrement marqué dans ma vie de pasteur, c’est le décès d’une jeune fille de ma paroisse quand j’étais pasteur en paroisse. Je l’ai accompagnée dans la maladie et j’étais là le jour où elle est décédée. Sa mort m’a beaucoup marqué, mais ce qui m’a davantage marqué, c’est sa vie. Quand je la voyais malade à l’hôpital, elle avait toujours la joie de vivre, une force de vie, à penser toujours aux autres alors qu’elle savait qu’elle risquait de mourir de sa maladie. Cette force de vie-là m’a beaucoup touché et même soutenu dans mon ministère. Je pense très souvent à elle encore aujourd’hui, comme une témoin de foi. Je pense que c’est quelqu’un que Dieu a mis sur ma route pour me montrer aussi une force de vie.

On ne peut pas dire que la foi nous aide à accepter la mort. La foi, croire en Dieu, va plutôt nous aider à dépasser ça et à continuer la vie malgré tout. Cela ne nous empêche pas d’être en colère, même contre Dieu, de trouver cela injuste et de trouver la mort insupportable. Dieu est celui qui va nous aider à passer ce moment-là, c’est-à-dire nous aider à continuer à vivre au-delà de la douleur. »

Cette vidéo fait partie de la série : Je suis protestant
Réalisation : JMAGE – Jeremy Frey
Production : JMAGE – Maud Lambert
Diffusion : Meromedia – Isabelle Fiévet-Rossignol

Dans la même rubrique...

Valeurs éthiques et principes chrétiens contre le harcèlement sexuel !

Harcèlement sexuel sur le lieu du travail. Le sujet est à la mode, mais le problème est vieux comme le monde et les chrétiennes n’y échappent pas.

Un contenu proposé par SpirituElles

Centenaire du 11 novembre : le ravivage de la flamme

Quel sens donner à la participation de la Fédération protestante de France au ravivage de la flamme ?

Un contenu proposé par Chaîne vidéos – FPF
Comment fonctionne le comité de rédaction de Paroles protestantes ?

Comment fonctionne notre comité de rédaction ?

Une de ses membres vous livre quelques secrets et raconte la fabrication du journal étape par étape.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Meromedia

Meromedia a assuré entre 1986 et 2016 la production de films, vidéos et applications interactives : des vidéos de catéchèse, des dessins animés sur la Bible, des portraits, des vidéos sur l’histoire du protestantisme… Un grand nombre de ces vidéos est disponible sur sa chaîne YouTube.

Les principaux contenus de Meromedia sont visibles depuis septembre 2017 sur la plateforme vidéo Campus protestant.

Derniers contenus du partenaire