Je suis protestant : Martine Fleur, Édition Réveil

« J'ai été élevée par des parents qui étaient tous les deux protestants, dans une paroisse bien classique. J'ai fait un peu de scoutisme, j'ai suivi le catéchisme protestant de manière tout à fait classique. »

Un contenu proposé par Meromedia

Publié le 24 janvier 2015

« J’ai été élevée par des parents qui étaient tous les deux protestants, dans une paroisse bien classique. J’ai fait un peu de scoutisme, j’ai suivi le catéchisme protestant de manière tout à fait classique. Je me suis retrouvée un jour dans une communauté religieuse où l’on faisait un camp de jeunes, et où j’avais été très interpellée par le fait que les sœurs vivaient dans une confiance totale en Dieu, c’est-à-dire qu’elles ne savaient pas de quoi leurs lendemains seraient faits.

Dans la culture protestante, et en particulier dans les Eglises réformée et luthérienne, le débat fait partie de la vie, dans la mesure où l’on se remet en question assez régulièrement. Autrefois, on disait Semper reformanda, ‘est-à-dire, l’Eglise a toujours à se réformer, se remettre en question et à vérifier la justesse de ses convictions, dans une société qui évolue. Je suis effectivement de cette culture-là. Est-ce que la remise en question, c’est du modernisme ? Je ne sais pas…parce qu’en fait, cette remise en question protestante s’appuie toujours sur les textes bibliques et sur ce qu’ils peuvent nous dire aujourd’hui. Effectivement, le texte biblique peut être interprété un peu différemment selon les temps, selon les situations, que ce soit pour sa vie personnelle, que ce soit sur des questions de société.

Notre société offre peu de lieux où des gens qui sont en position de faiblesse, de fatigue, de difficulté, puissent trouver une oreille, de l’aide, un accueil fraternel. Cela, je pense, qu’il faut qu’on y soit très sensibles, que l’on continue à faire des progrès dans ce sens-là, parce qu’on n’en fait sans doute jamais suffisamment. Que ceux qui, un peu comme moi, ont la chance d’avoir pas mal reçu, sachent redonner de ce qu’ils ont, en retour.

Ce que je voudrais transmettre à mes enfants, c’est qu’ils sachent se poser des questions, s’appuyer sur les textes de la Bible, même si ce ne sont pas des textes faciles. Et donc, les travailler avec des personnes qui savent les aborder, et qui les aident à les aborder. Je souhaiterais qu’ils gardent ce goût de la remise en question, du débat, d’une remise en cause d’eux-mêmes, et qu’ils ne s’attachent pas trop à des rites ou à des dogmes définitivement posés. Que pour eux, cela fasse partie de leur vie que de se reposer des questions, et que de porter sur l’autre un regard curieux, intéressé et fraternel, qui permet d’approfondir aussi ses propres convictions. »

Cette vidéo fait partie de la série : Je suis protestant
Réalisation : JMAGE – Jeremy Frey
Production : JMAGE – Maud Lambert
Diffusion : Meromedia – Isabelle Fiévet-Rossignol

Dans la même rubrique...

Voyager léger

Voyager léger

Découvrez l'édito du numéro de juin-juillet 2019 de Nuance : « Ne prenez rien ! »

Un contenu proposé par Nuance
L'Association protestante de service, quésaco ?

L’Association protestante de service, quésaco ?

Des professionnels au service de personnes qui ont des besoins spécifiques en matière de santé ou d’aide à domicile.

Un contenu proposé par Radio Alliance +
Paroles d’étudiants : Olivia, Andry et Emmanuel témoignent

Paroles d’étudiants : Olivia, Andry et Emmanuel témoignent

3 questions à trois étudiants en reconversion professionnelle à l'Institut protestant de théologie.

Un contenu proposé par Institut protestant de théologie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Meromedia

Meromedia a assuré entre 1986 et 2016 la production de films, vidéos et applications interactives : des vidéos de catéchèse, des dessins animés sur la Bible, des portraits, des vidéos sur l’histoire du protestantisme… Un grand nombre de ces vidéos est disponible sur sa chaîne YouTube.

Les principaux contenus de Meromedia sont visibles depuis septembre 2017 sur la plateforme vidéo Campus protestant.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants