Je suis protestant : Pasteur Lee, Coréen

« Je suis né dans une famille protestante et j'ai grandi dans un milieu protestant, par exemple, en allant à l'école du Dimanche ou encore dans des groupes de jeunes tous les dimanches. »

Un contenu proposé par Meromedia

Publié le 21 mars 2015

« Je suis né dans une famille protestante et j’ai grandi dans un milieu protestant, par exemple, en allant à l’école du Dimanche ou encore dans des groupes de jeunes tous les dimanches. Avec ça, j’ai grandi dans un contexte religieux.

C’est mon père qui m’a un peu influencé, il est né dans une famille bouddhiste, mais il s’est converti lorsqu’il était étudiant. Il m’a souvent dit que nous avons une liberté de conscience et de religion. C’est-à-dire que j’avais le droit de ne pas aller à l’église. Il ne voulait pas que je sois protestant sous-prétexte que je suis né dans une famille protestante. Par contre, il voulait que je devienne protestant, parce que le protestantisme est la vérité, comme il l’a découvert. Et il a aussi ajouté que comme il pense que le protestantisme est la vérité, alors je deviendrais sûrement protestant un jour.

A la fin de mon adolescence, j’ai découvert que la vie n’était pas parfaite. Ce n’est pas promis comme dans la Bible. Et puis deuxièmement, c’était la fin du régime militaire en Corée. Il y avait de la violence, des malheurs dans la société, dans la vie. Et en relisant la Bible, et en considérant les conditions de la vie humaine, j’ai eu beaucoup de doutes. il y a aussi des malheureux dans la Bible. Mais c’est surtout la foi qui permet de surmonter cette réalité. Il faut croire pour vivre. Après ces doutes, j’ai décidé de faire de la théologie et de devenir pasteur. Je dirais donc qu’à partir de ce moment-là que je suis devenu protestant.

Je suis arrivé en France il y a trois ans, et j’ai essayé d’établir une collaboration avec les pasteurs français parce que les étudiants coréens ont peur d’entrer dans une église française, parce qu’ils ne la connaissent pas. Je dis souvent que le coréen qui vient en France, il apprend le goût du vin qui n’existe pas en Corée. Alors pourquoi ne pas apprendre la chrétienté ? Pourquoi pas le protestantisme en France ? On peut aussi goûter aux saveurs de la spiritualité française. C’est une religion du partage de la table, dès le début. On peut goûter, partager le repas, on peut vivre ensemble, c’est ça le protestantisme pour moi. »

Cette vidéo fait partie de la série : Je suis protestant
Réalisation : JMAGE – Jeremy Frey
Production : JMAGE – Maud Lambert
Diffusion : Meromedia – Isabelle Fiévet-Rossignol

Dans la même rubrique...

Benjamin Limonet, une redécouverte de la foi

Benjamin Limonet, est arrivé à Vichy pour la desserte du poste du Pôle Allier (Vichy, Moulins et Montluçon).

Un contenu proposé par Réveil

Passage de témoin

Ultra-minoritaire dans le paysage français, l’enseignement protestant continue de se réformer pour s’adapter au XXIe siècle. Focus sur le Gymnase.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Les évolutions du ministère pastoral

Comment le ministère pastoral et son accompagnement évoluent-ils avec les profils des « candidats » actuels et les attentes dans l’Église et la société ? Au seuil de la réflexion sur de nouveaux ministères, les réponses sont nuancées.

Un contenu proposé par Echanges

L’Assemblée du désert, quésaco ?

L’Assemblée du Désert est un grand rassemblement protestant organisé chaque année le premier dimanche de septembre sur les terrains du Musée du Désert.

Un contenu proposé par Chaîne vidéos – FPF

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Meromedia

Meromedia a assuré entre 1986 et 2016 la production de films, vidéos et applications interactives : des vidéos de catéchèse, des dessins animés sur la Bible, des portraits, des vidéos sur l’histoire du protestantisme… Un grand nombre de ces vidéos est disponible sur sa chaîne YouTube.

Les principaux contenus de Meromedia sont visibles depuis septembre 2017 sur la plateforme vidéo Campus protestant.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants