Je suis protestant : Soeur Marie-Christine, Diaconesse

« J'ai grandi dans une famille non-croyante, et je n'ai rencontré l’Évangile qu'à l'âge adulte, j'avais 25, 26 ans. »

Un contenu proposé par Meromedia

Publié le 8 novembre 2013

« J’ai grandi dans une famille non-croyante, et je n’ai rencontré l’Évangile qu’à l’âge adulte, j’avais 25, 26 ans. J’étais à l’époque en Allemagne. Et dans un cours de langue, j’ai rencontré des amis qui eux étaient chrétiens. Voir la manière dont ils vivaient les difficultés m’a beaucoup interpellé. Ils allaient dans une église internationale, bonne. J’y suis allé aussi pour voir comment ça se vivait, et je me suis dit que si Dieu existe, ça doit tout changer.

Et un jour, le pasteur de cette église avec qui je parlais m’a dit : « Est-ce que tu peux prier pour moi ? Parce que j’ai une réunion difficile ce soir. » Et je lui ai dit : « Ecoute, je ne sais pas si Dieu existe, je ne peux donc pas prier, j’ai besoin qu’on prie pour moi.» Il m’a quand même demandé de prier, je pense donc qu’il a été bien inspiré. Et en repartant, j’ai dit à Dieu : « Ecoute, si tu existes, aide Bob pour sa réunion. Aise également une de mes amies qui a des difficultés.» Et à ce moment-là, j’ai su que Dieu était là. Ça a été l’explosion de lumière, de joie et d’amour.

A un moment, en me promenant dans le bois derrière, et en priant, j’ai reçu un appel fort au célibat. Et j’ai dit à Dieu : « Comme tu veux ! ». Et là aussi, j’ai ressenti une grande joie. Voilà, c’était une évidence.

Les trois engagements de communauté qui sont les mêmes que les monastères catholiques ou orthodoxes, c’est-à-dire le célibat, l’obéissance mutuelle et le partage des biens. De nombreux protestants ont eu du mal, depuis notre fondation en 1841, à comprendre ces engagements.

En fait, lorsqu’on est appelé et qu’on choisit de répondre « oui », ça n’est plus une aliénation, c’est un chemin de liberté, de simplicité, d’écoute. L’obéissance, c’est l’obéissance mutuelle, c’est comme ça qu’on fait corps. Ce n’est pas une obéissance servile. Donc c’est aussi autre chose qui travaille notre liberté intérieure, notre profondeur, notre écoute de Dieu, qui nous oblige aussi à travailler beaucoup plus, peut-être tout ce qu’on a vécu dans le passé, il y a des blessures d’enfance qui sont à retravailler. C’est toujours un chemin riche.

Je n’ai pas du tout envie de me laisser enfermer car je suis protestante, et donc je suis austère. Je trouve que plutôt que l’austérité, j’ai envie de légèreté, de simplicité. Parfois, la simplicité et l’austérité, c’est un peu la même chose. Je crois que toutes les austérités, on parle beaucoup de crise, et la crise, ça veut dire croissance en grec, cela ne veut pas dire douleur. Et je me dis que tout ce qui peut permettre à une légèreté, à une croissance, c’est bien.

Alors, qu’il y a-t-il après la mort ? Dieu. Je ne peux rien dire de plus, je ne sais pas. J’aime beaucoup ce texte qui est d’une carmélite qui dit : « Un amour m’attend. » C’est un texte très connu… »

Cette vidéo fait partie de la série : Je suis protestant
Réalisation : JMAGE – Jeremy Frey
Production : JMAGE – Maud Lambert
Diffusion : Meromedia – Isabelle Fiévet-Rossignol

Dans la même rubrique...

Le Musée du protestantisme de Ferrières

Entretien avec Danielle Mailhé, administratrice du Musée historique du protestantisme de Ferrières dans le Tarn.

Un contenu proposé par Service radio – FPF

Quels enjeux au prochain congrès des EEUdF ?

Du 31 octobre au 3 novembre, les Éclaireuses et éclaireurs unionistes de France vont réfléchir aux enjeux environnementaux et de société de demain.

Un contenu proposé par
Quel est le profil type des Éclaireuses et Éclaireurs unionistes de France ?

Quel est le profil type des Éclaireuses et Éclaireurs unionistes de France ?

Une étude réalisée par l’AREAS, association de recherche de l’université de Poitiers, fait le point sur le profil sociologique des adhérents au mouvement scout.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Meromedia

Meromedia a assuré entre 1986 et 2016 la production de films, vidéos et applications interactives : des vidéos de catéchèse, des dessins animés sur la Bible, des portraits, des vidéos sur l’histoire du protestantisme… Un grand nombre de ces vidéos est disponible sur sa chaîne YouTube.

Les principaux contenus de Meromedia sont visibles depuis septembre 2017 sur la plateforme vidéo Campus protestant.

Derniers contenus du partenaire