Témoignage

Des jeunes pas si connectés que ça

Le confinement lié à la pandémie a révélé bien des fractures… y compris la fracture numérique dont on parle tant !

Un contenu proposé par Présence

Publié le 14 octobre 2020

Par Valérie Rodriguez, équipière-directrice de la Miss’ Pop de Trappes

Tous ceux qui remplissent des dossiers de demande de subventions connaissent bien le terme ! Mais que connaît-on, en réalité, de cette fracture ?

Le confinement a révélé de nouvelles fractures que nous n’avions pas anticipées et dont nous n’avions pas conscience ; ce sont en effet des familles entières qui se sont retrouvées dans des situations complexes et totalement inédites.
Les enfants, parfois nombreux au sein d’une même famille, recevaient tous leurs devoirs et le travail à faire par mail ou sur des sites dédiés (pronote pour les collégiens, par exemple). Les ressources en ligne étaient nombreuses mais, beaucoup de familles n’étaient pas équipées (pas d’ordinateur à la maison ou pas d’accès internet).

Réinventer le soutien scolaire

Notre soutien scolaire s’est alors réinventé pour faire face à cette nouvelle donne. Il a fallu équiper plusieurs familles (achat et prêt de tablettes numériques avec la 4G) ; beaucoup d’enfants avaient pour seul outil le téléphone portable de leurs parents et nous devions récupérer les devoirs sur internet et les transférer aux enfants par WathsApp, faire des copies d’écrans, accompagner les enfants pour s’y retrouver dans le labyrinthe des sites internet et des ressources en ligne. Il a fallu expliquer, par téléphone et pas à pas, comment se connecter sur internet, créer une adresse mail, aller sur un site spécifique, créer un mot de passe. Les enfants, y compris les collégiens, étaient parfois perdus dans la multitude de ressources proposées et n’avaient pas appris à « faire le tri ».

Nouvelles questions

Cette nouvelle forme d’accompagnement a généré un travail important de la part des salariés et bénévoles de la Frat, mais a aussi suscité des réflexions et questionnements auxquels il nous faudra répondre : comment réduire réellement cette fracture, équiper les familles, mais aussi les accompagner sur le chemin du numérique ? À nous d’inventer les réponses…

  • À la Frat’ de Trappes, quelques bénévoles animent, depuis plusieurs années déjà, un atelier informatique qui accueille à la fois les jeunes du soutien scolaire et des adultes, désireux de se former et d’apprendre à faire seuls des démarches simples (s’inscrire à Pôle emploi, actualiser sa situation pour toucher le RSA, etc. ).

 

Vous pourriez aimer aussi

Internet : des jeunes au secours des vieux

Internet : des jeunes au secours des vieux

Dans un des quartiers populaires de Montpellier, une association œuvre à réduire la fracture numérique par l’inter générationnel… et vice versa.

Un contenu proposé par Présence
L'autre deuxième vague : la détresse humaine et sociale

L’autre deuxième vague : la détresse humaine et sociale

Les suites du confinement ne sont pas simples dans les quartiers populaires. Les Fraternités n’ont pas relâché leur mobilisation. Par Christian Bouzy, équipier-pasteur.

Un contenu proposé par Présence
SOS fracture numérique et détresse administrative !

SOS fracture numérique et détresse administrative !

Le témoignage de Céline Reid, équipière-directrice à la Fraternité de Nantes.

Un contenu proposé par Présence

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Présence

Présence est le journal de la Mission populaire évangélique de France. Il paraît 2 à 4 fois par an et propose notamment des nouvelles de 13 « Frats » (lieux d’accueil) du mouvement.
NB : de nombreuses actualités sont également relayées sur le blog Blog pop.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast