François l’attente des frères chrétiens

François l’attente des frères chrétiens

Le pape François représente un nouvel espoir pour l’unité chrétienne. Réactions de divers représentants d’institutions mondiales chrétiennes.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 20 janvier 2015

Auteur : Marie Billon

Le pape François est le nouveau chef de 1,2 milliard de catholiques, et représente aussi un nouvel espoir pour l’ensemble des 2 milliards de chrétiens. Rome a une tradition de dialogue avec les autres dénominations de la chrétienté, et les Églises espèrent que le 266e souverain pontife continuera sur cette voie. « Son ministère a pour vocation l’unité des catholiques, mais j’espère qu’il ira au-delà et qu’il fera de l’unité de tous les chrétiens l’une de ses priorités », explique ainsi Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE). Selon lui, le nom que le cardinal Bergoglio s’est choisi signifie aussi qu’il est prêt au dialogue avec les autres religions. « Saint François a tendu la main aux musulmans, peut-être le pape François entend-il faire de même. »

De son côté Setri Nyomi, secrétaire général de l’Alliance réformée mondiale (ARM), estime que l’accélération du dialogue œcuménique est une urgence. « Depuis le document Dominus Iesus de 2000, Rome a abandonné les engagements de Vatican II. J’espère que le pape François va relancer l’effort. » […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Connaissez-vous l’Eglise de l’Etoile ?

Présentation en images de l'Eglise et de ses différentes activités.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile
Merci pour ces trente ans

Merci pour ces trente ans

Alliance Presse fête cette année ses 30 ans. 30 ans de changements majeurs dans le monde, 30 ans d'aventure pour ce groupe de presse protestant évangélique. L’éditorial de la rédaction.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui
Charles Gide

Les intellectuels protestants face à la Grande Guerre

La caractéristique principale des intellectuels protestants, au début du XXe siècle, est leur attachement à un pacifisme modéré ou radical. Questions politiques et religieuses soulevées par la guerre les amènent à une nouvelle perception du conflit.

Un contenu proposé par Musée protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants